“Secours des chrétiens”

"Auxilium christianorum!" — Secours des chrétiens, disent avec assurance les litanies de la Sainte Vierge. As-tu essayé de répéter cette oraison jaculatoire dans les moments difficiles ? Si tu le fais plein de foi, et avec la tendresse d'une fille ou d'un fils, tu constateras l'efficacité de l'intercession de ta Mère Sainte Marie, qui te mènera à la victoire. (Sillon, 180)

C'est le moment d'accourir à ta Mère bénie du Ciel, pour qu'elle te reçoive dans ses bras et t'obtienne de son Fils un regard de miséricorde. Et essaye aussitôt de formuler des résolutions concrètes: finis-en une fois pour toutes, bien que cela te coûte, avec cette petite chose, cet obstacle que Dieu et toi vous connaissez bien. L'orgueil, la sensualité, le manque de sens surnaturel s'allieront pour te murmurer: cela ? mais ce n'est qu'un détail ridicule, insignifiant ! Réponds sans dialoguer davantage avec la tentation: je me donnerai aussi en accomplissant cette exigence divine ! Et tu auras bien raison: l'amour se prouve d'une manière toute particulière par de petits riens. D'ordinaire, parmi les sacrifices que le Seigneur nous demande, les plus ardus sont minuscules, mais aussi continuels et efficaces que les battements du cœur.

Combien de mères as-tu connu qui aient été l'auteur d'un acte héroïque, extraordinaire ? Peu, bien peu. Et cependant des mères héroïques, véritablement héroïques, qui n'apparaissent pas comme des figures spectaculaires, qui ne seront jamais à la une des journaux, comme on dit, nous en connaissons beaucoup toi et moi. Elles vivent en renonçant à elles-mêmes à tout moment, sacrifiant avec joie leurs propres goûts et intérêts, leur temps, leurs possibilités d'affirmation personnelle ou de succès, pour faciliter les choses à leurs enfants et remplir leurs jours de bonheur. (Amis de Dieu, 134)