Saint JosémariaTextes du jour

“Nous ne pouvons pas enseigner ce que nous ne pratiquons pas”

"Coepit facere et docere", Jésus se mit d'abord à agir et, ensuite, à enseigner. Toi et moi, nous devons rendre ce témoignage de l'exemple, parce que nous ne pouvons mener une double vie: nous ne pouvons pas enseigner ce que nous ne pratiquons pas. En d'autres termes, nous devons enseigner ce que, pour le moins, nous nous efforçons de pratiquer. (Forge, 694))

  

Le Seigneur ne s'est pas contente de nous dire qu'Il nous aimait, Il nous l'a montré par ses œuvres. (…) Il est venu enseigner, mais en tant que modèle, en tant que Maître, donnant l'exemple par sa conduite.

Maintenant, devant l'enfant Jésus, nous pouvons continuer notre examen personnel: sommes-nous décidés à faire en sorte que notre vie serve de leçon aux hommes, nos frères et nos semblables? Sommes-nous disposés à être d'autres Christ ? Il ne suffit pas de le dire avec des mots. Toi — je le demande à chacun d'entre vous et je me le demande à moi-même — toi qui, en tant que chrétien, es appelé à devenir un autre Christ, mérites-tu que l'on répète de toi que tu es venu facere et docere, faire les choses comme un fils de Dieu, attentif à la volonté de son Père, pour qu'ainsi tu puisses stimuler toutes les âmes à participer à tout ce qu'il y a de bon, de noble, de divin et d'humain dans la Rédemption ? Es-tu en train de vivre la vie du Christ, dans ta vie ordinaire au milieu du monde ?

Réaliser les œuvres de Dieu, ce n'est pas un joli jeu de mots, mais une invitation à se dépenser par Amour. Il faut mourir à soi-même, pour renaître à une vie nouvelle. Car c'est ainsi que Jésus a obéi jusqu'à la mort sur la Croix, mortem autem crucis. Propter quod et Deus exaltavit illum. Et c'est pourquoi Dieu l'a exalté. (…) (Quand le Christ passe, 21)