Visite du Prélat au centre de conférence de Copper Ridge

Un bref résumé des jours passés à Vancouver par Mgr Ocáriz lors de sa visite pastorale au Canada et aux États-Unis

Opus Dei - Visite du Prélat au centre de conférence de Copper Ridge

Dimanche 11 août

Visite du chantier de Copper Ridge

Le prélat s’est rendu au chantier du centre de conférences Copper Ridge, surplombant la baie Howe, à environ une heure au nord de Vancouver. À son arrivée, il a planté un cornouiller près de l’entrée du bâtiment, dont il a ensuite visité les zones principales. Dans la future chapelle, on lui a montré des photos de la sculpture en bois qui sera placée au-dessus de l’autel du Saint Sacrement, et des images des vitraux. Plus tard, il a béni la dernière pierre du projet, deux bas-reliefs représentant saint Josémaria et le bienheureux Alvaro qui sont destinés à l’oratoire principal. Il a également rencontré des personnes dont la générosité a contribué au succès du projet.

Bénédiction de la dernière pierre à Copper Ridge

Le Père a rappelé sa visite des lieux en septembre 2006, en compagnie de Mgr Javier Echevarria, alors prélat de l’Opus Dei. Il s’est souvenu que Mgr Echevarria avait béni l’endroit depuis un énorme rocher au-dessus du chantier. Le Père s’est réjoui des progrès du centre, qui devrait accueillir ses premiers groupes au début de 2020.

Promouvoir Copper Ridge et demander de l’aide,
c’est offrir la possibilité de faire beaucoup de bien.

John, un architecte, a demandé au Père comment persévérer dans l’apostolat de la promotion du centre Copper Ridge, afin de maximiser la participation aux retraites, aux ateliers et aux séminaires qui y seront offerts. Mgr Ocariz a dit qu’on ne peut trop insister sur la prière, pour que le Seigneur nous inspire des idées pour la promotion du centre. Il a fait valoir que lorsque nous demandons de l’aide pour le projet, nous ne demandons pas un service, mais nous offrons plutôt la possibilité de faire beaucoup de bien. Il a raconté qu’un fidèle de l’Opus Dei a demandé un jour à un ami d’apporter une aide financière à une entreprise apostolique. Il lui a dit : « Écoutez, je vous rends service. » Surpris, son interlocuteur lui a répondu : « Je vais vous donner de l’argent, et je dois ensuite vous remercier pour cela? » « Oui! », de répondre son ami. Le prélat a parlé de la nécessité d’expliquer que le centre représentera un grand bien pour la ville, la province et l’ensemble du pays : le soutenir n’aide pas la personne qui demande, mais fait plutôt du bien à la société, ce qui est bénéfique aussi pour le donateur.

Le prélat avec les promoteurs et les donateurs

Kim, Barbara et Marie, qui se dédient corps et âme au projet, ont raconté des anecdotes touchantes au Père. S’aidant d’un album-photos, elles lui ont parlé de l’histoire de Copper Ridge, qui a commencé, selon Tito, un ingénieur de l’avant-projet, par un terrain sauvage et un chemin impraticable. Le projet s’est réalisé avec de l’aide de partout au Canada, dont l’apport de la fillette d’une amie à Montréal, qui s’est mise à vendre des biscuits aux amies de sa mère. On ne saurait passer sous silence l’appui et le secours de saint Josémaria chaque fois qu’on l’invoquait. Un peu avant sa mort, un voisin juif de la zone de Copper Ridge a confié à sa femme que l’une des meilleures choses de sa vie avait été de connaître l’Œuvre.

John et sa famille

Après son retour à Vancouver, Mgr Ocariz a reçu plusieurs familles venues de tout le Lower Mainland pour le voir.

Alfonso et sa famille

Le Père a dédicacé plusieurs objets, dont le saumon qui lui a été offert la veille, sur lequel il a inscrit la devise du Canada, A mari usque ad mare. Il a également écrit quelques mots dans trois livres signés de sa plume, de même que sur une gravure représentant des garçons qui jouent au hockey (« Étudiez forts, soyez amis… ») pour Bowmont, un centre pour hommes de l’Opus Dei à Calgary.

  • Restez au courant sur les plus récents événements du voyage pastoral du Prélat au Canada, à travers Twitter.