#Jourpourjour 19 mars 1944

Voici la lettre que Guadalupe Ortiz de Landazuri écrivit il y a 75 ans à saint Josémaria, en la fête de Saint-Joseph, pour lui demander son admission à l’Opus Dei

Opus Dei - #Jourpourjour 19 mars 1944

Après avoir rencontré pour la première fois saint Josémaria le 25 janvier 1944, Guadalupe se rendit souvent au centre de l'Opus Dei, rue Jorge Manrique, pour y retrouver les premières femmes de l'Œuvre. Encarnita Ortega s'en souvient : "J'ai été impressionnée non seulement par sa joie et sa simplicité, mais aussi par son enthousiasme professionnel et son caractère déterminé". C'est ainsi que Guadalupe découvrit petit à petit dans l'esprit de l'Œuvre une manière de s'adresser à Dieu au cœur des circonstances quotidiennes. Elle apprit à prier - dans un dialogue personnel et intime avec Dieu - et commença à faire un temps de lecture spirituelle ainsi que d'autres actes de piété, qu'elle incorpora progressivement à sa vie de tous les jours.


Lettre manuscrite que Guadalupe adressa à saint Josémaria pour lui demander son admission à l’Opus Dei, le 19 mars 1944

Du 12 au 17 mars, Guadalupe participa à une retraite spirituelle, à Jorge Manrique, leur lieu de rassemblement. Voyant que la plupart des participantes tenaient à s'entretenir avec don Josémaria, elle se dit qu'elle aimerait faire de même. Sans savoir comment s'y prendre, elle lui avoua tout de simplement : "J'aime beaucoup saint Jean de la Croix". Guadalupe évoqua par la suite comment ce prêtre lui tendit la perche pour qu’elle arrive à s'exprimer facilement. Il lui donna quelques conseils pour mieux faire dans sa vie spirituelle et il orienta leur entretien sur le sujet de sa vocation dont elle lui avait parlé lors de sa première rencontre.

En ces jours de retraite, la lumière de l'appel de Dieu perçue le 25 janvier s'est confirmée dans son cœur. Guadalupe écrivait dans son journal[1] du 15 mars : "J'ai parlé au Père [saint Josémaria] et j'ai décidé d'entrer dans l'Œuvre". La note suivante est du 19 : "Fête de Saint-Joseph. J'ai fait ma demande écrite pour être admise dans l'Œuvre.

En quelques lignes brèves et concises, elle exprima par écrit à Saint Josémaria son désir d'appartenir à l'Opus Dei, suite à l'appel divin, pour y investir ses meilleures énergies dans cette entreprise surnaturelle, avec l'aide de la grâce. Elle fit, bien évidemment, allusion au Saint Patriarche en sa solennité: "Père, je vous demande, comme la plus grande grâce qui puisse m'être accordée, d'être admise à l'Œuvre, puisque Dieu dans sa grande bonté veut que j'y travaille de toutes mes forces, ce que je promets de faire avec l'aide de Dieu, de la Sainte Vierge et de saint Joseph, que je considère désormais comme mon protecteur spécial au ciel".

[1] AGP, GOL E-00207