Béatification de mgr Romero, archevêque de San Salvador, martyr

Le Saint-Siège vient d'annoncer la prochaine béatification de celui qui fut archevêque de San Salvador de 1977 à 1980. Ce futur bienheureux était ami de saint Josémaria et de plusieurs fidèles de l'Opus Dei qui s'expriment ici, avec mgr Xavier Echevarria.

Opus Dei - Béatification de mgr Romero, archevêque de San Salvador, martyr

« Mgr Romero sera un saint très apprécié, dit le prélat de l'Opus Dei. »

Le Saint Père François a autorisé la Congrégation pour les causes des saints à promulguer le décret concernant le martyre du serviteur de Dieu Oscar Arnulfo Romero y Gadamez, ainsi que d'autres futurs bienheureux. Mgr Romero (El Salvador 1917-1980), archevêque de San Salvador, fut assassiné, le 24 mars 1980, par "haine de la foi" lorsqu'il célébrait la Sainte Messe.


« CROYANTS OU NON CROYANTS, NOUS SOMMES TOUS INTERPELÉS PAR LES MARTYRS QUI SONT SURTOUT UN PHARE LUMINEUX POUR TOUS CEUX QUI ONT MIS LEUR ESPOIR EN DIEU. JE SUIS SÛR QUE MONSEIGNEUR OSCAR ROMERO SERA UN SAINT TRÈS APPRÉCIÉ »

En apprenant cette nouvelle, mgr Xavier Echevarría a déclaré: « Croyants ou non croyants, nous sommes tous interpelés par les martyrs qui sont surtout un phare lumineux pour tous ceux qui ont mis leur espoir en Dieu. Je suis sûr que mgr Oscar Romero sera un saint très apprécié »

Et d'ajouter : "J'ai connu mgr Romero à l'occasion de l'une de ses visites à saint Josémaria, à Rome, lors du concile Vatican II. C'était quelqu'un de pieux, détaché de lui-même et dévoué à son peuple. On percevait qu'il cherchait la sainteté. Mgr Romero fut l'un des premiers évêques qui, après le décès de saint Josémaria en 1975, écrivit au bienheureux Paul VI pour lui demander l'ouverture de sa cause de canonisation (1). Je suis convaincu que désormais, du haut du Ciel, il intercède toujours, avec son ami Josémaria, pour cette portion du peuple de Dieu ».


Mgr ROMERO FUT L'UN DES PREMIERS ÉVÊQUES QUI, APRÈS LE DÉCÈS DE SAINT JOSÉMARIA EN 1975, ÉCRIVIT AU BIENHEUREUX PAUL VI POUR LUI DEMANDER L'OUVERTURE DE SA CAUSE DE CANONISATION

Saint Josémaria et mgr Oscar Romero se connaissaient depuis 1955. L'archevêque de San Salvador qui appréciait l'esprit de l'Opus Dei, avait de fréquents contacts avec le travail apostolique des fidèles de la Prélature au Salvador. En 1974, lors de son voyage à Rome, il eut plusieurs fois l'occasion de s'entretenir avec saint Josémaria. Antonio Rodriguez Pedrezuela, dans son livre « Une mer sans rivage » rapporte qu'à ce moment-là, le fondateur de l'Opus Dei, qui connaissait bien la situation tendue au Salvador, fit tout pour que mgr Romero profite de son séjour à Rome et se repose.

Leur affection était mutuelle. Lorsque le fondateur de l'Opus Dei est décédé, mgr Romero, dans sa lettre de postulation pour l'ouverture de la cause de canonisation de saint Josémaria exprimait ainsi sa reconnaissance « pour l'encouragement et la force reçues de saint Josémaria pour être fidèle à la doctrine inaltérable du Christ et pour servir la Sainte Église Romaine avec un souci apostolique ». Sur cette lettre, il ajoutait : « Son dialogue continu avec le Seigneur et sa grande humanité ne faisaient qu'un dans sa vie. On percevait chez lui l'homme de Dieu, plein de délicatesse, d'affection et de bonne humeur. Depuis sa mort, de très nombreuses personnes, dans leur dévotion privée, lui confient tous leurs besoins »(1).

Cet attachement ne fit que croître après le décès du fondateur de l'Opus Dei, comme en témoigne aussi la lettre qu'il adressa au bienheureux Alvaro del Portillo quelques mois avant sa mort.

Une profonde amitié le rattachait aussi à mgr Fernando Saenz, vicaire de l'Opus Dei à l'époque, et par la suite son successeur en tant qu'archevêque de San Salvador. Leur amitié ne fut interrompue que le 24 mars 1980, jour où il fut assassiné. Ce fut précisément ce jour-là que, comme il l'avait fait à plusieurs reprises, mgr Romero participa à une rencontre de prêtres, organisée par des prêtres de l'Opus Dei.


(1) : Voici la traduction de cette lettre :

"Très Saint Père,

Le décès de Monseigneur Josémaria Escriva de Balaguer est encore tout récent et je crois contribuer à la plus grande gloire de Dieu et au bien des âmes en sollicitant de Votre Sainteté l'ouverture prochaine de la cause de béatification et de canonisation d'un prêtre aussi éminent.

J'ai eu le bonheur de rencontrer personnellement Monseigneur Escriva de Balaguer et de recevoir de lui encouragement et force pour être fidèle à la doctrine inaltérable du Christ et pour servir, d'un élan apostolique, la Sainte Eglise Romaine et cette parcelle de Saint-Jacques de Marie que Votre Sainteté m'a confiée.

Je connais depuis quelques années le travail de l'Opus Dei ici, au Salvador, et je peux témoigner du sens surnaturel qui l'anime et de la fidélité à la doctrine du magistère ecclésiastique qui le caractérise. Personnellement, j'éprouve une profonde gratitude envers les prêtres de l'Œuvre, auxquels j'ai confié, avec beaucoup de satisfaction, la direction spirituelle de ma vie et celle d'autres prêtres. Des gens de toutes les origines sociales trouvent dans l'Opus Dei une orientation sûre pour vivre en enfants de Dieu au cœur de leurs obligations familiales et sociales. Et tout ceci est dû, sans aucun doute, à la vie et à la doctrine de leur fondateur."


Vidéos (en anglais) :

- Entretien avec don Fernando Saenz (Rome Reports).

- Petit reportage sur Rome Reports.