Au fil de l’Évangile du mardi : Ceux qui gardent les paroles de Dieu

Commentaire du mardi de la 7ème semaine du temps de Pâques. "J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner.Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole". Comme les apôtres, nous voulons nous aussi garder les paroles de Dieu et y découvrir une lumière pour notre vie, une force pour notre travail quotidien, une protection dans les difficultés.

Opus Dei - Au fil de l’Évangile du mardi : Ceux qui gardent les paroles de Dieu

Évangile (Jean 17,1-11a)

En ce temps-là,
Jésus leva les yeux au ciel et dit :
« Père, l’heure est venue.
Glorifie ton Fils
afin que le Fils te glorifie.
Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair,
il donnera la vie éternelle
à tous ceux que tu lui as donnés.
Or, la vie éternelle,
c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu,
et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.

Moi, je t’ai glorifié sur la terre
en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire.
Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père,
de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe.
J’ai manifesté ton nom
aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner.
Ils étaient à toi, tu me les as donnés,
et ils ont gardé ta parole.
Maintenant, ils ont reconnu
que tout ce que tu m’as donné vient de toi,
car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données :
ils les ont reçues,
ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi,
et ils ont cru que tu m’as envoyé.
Moi, je prie pour eux ;
ce n’est pas pour le monde que je prie,
mais pour ceux que tu m’as donnés,
car ils sont à toi.
Tout ce qui est à moi est à toi,
et ce qui est à toi est à moi ;
et je suis glorifié en eux.
Désormais, je ne suis plus dans le monde ;
eux, ils sont dans le monde,
et moi, je viens vers toi. »


Commentaire

En s'adressant au Père, Jésus désigne ses disciples comme ceux qui "ont gardé" la parole de Dieu (cf. Jean 17,6). En fait, cela faisait trois ans que les apôtres avaient commencé à entendre les paroles divines sortant des lèvres de Jésus. "Sur ta parole, je laisserai jeter les filets" (Luc 5,5), dit un jour Pierre à Jésus, et grâce à cette confiance, il a pu miraculeusement laisser tomber ses filets pleins de poissons. Les apôtres avaient été attirés vers le Maître par la puissance de sa parole et ainsi un monde nouveau s'ouvrait à eux, plein d'espoir.

Nous aussi, nous voulons être parmi ceux qui gardent la parole de Dieu. Ceux qui ne se contentent pas d'une vision superficielle du monde, de l'homme et de son destin. Nous prenons soin de la parole lorsque nous la méditons dans notre prière personnelle et que nous nous demandons : qu'est-ce que Jésus veut me dire avec le passage de la messe d'aujourd'hui? qu'est-ce qu'il me dit avec cette remarque que m'a faite un ami et qui ne m'a pas laissé indifférent ? qu'est-ce qu'il me suggère à travers les possibilités et les problèmes que je trouve dans ma famille ?

Les paroles de Jésus prennent également soin de nous. Si nous les laissons pousser dans notre cœur, ils deviennent un arbre dont l'ombre nous offre abri et repos. Chacun d'entre nous peut avoir une liste de phrases de l'Écriture qu'il aime particulièrement : des phrases des Psaumes, des Évangiles, des lettres de saint Paul, etc. Ces phrases nous aident à faire notre prière personnelle, à retrouver le courage au milieu des difficultés, à demander la lumière pour évaluer les problèmes, etc.

Si nous gardons les paroles de Jésus, nous pouvons rester dans le monde sans crainte, car nous savons que tout a été fait par Lui-même, le Verbe Divin. Nous réalisons que tout a un sens, et que notre chemin mène à "la glorieuse liberté des enfants de Dieu" (Romains 8 : 21).