Au fil de l’Évangile de mardi : L'Eucharistie nous comble de vie

Commentaire du mardi de la 3ème semaine de Pâques. Jésus leur répondit: "Je suis le pain de la vie". Jésus ressuscité nous attend dans l'Eucharistie pour nous donner sa vie et nous remplir de cette énergie avec laquelle nous transformerons le monde.

Opus Dei - Au fil de l’Évangile de mardi : L'Eucharistie nous comble de vie

Évangile (Jean 6, 30-35)

En ce temps-là, la foule dit à Jésus :

« Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. »

Jésus leur répondit :

« Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. »

Ils lui dirent alors :

« Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. »

Jésus leur répondit :

« Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »


Commentaire

Dans l'Évangile de la messe d'aujourd'hui, Jésus est présenté comme le pain qui donne la vie au monde. En lisant ce passage en ce temps de Pâques, nous pouvons nous rappeler que le Christ vit et qu'en lui réside la source de la vie. Tout ce qui est grand et beau dans notre monde, tout ce qui nous remplit d'énergie et nous fait sentir que la vie vaut la peine d'être vécue, est d'une certaine manière lié à Jésus. Saint Jean dit : " C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes" (Jean 1,3-4).

En Jésus, nous avons tout. C'est pourquoi nous pouvons dire avec les personnages de l’Évangile : "Seigneur, donne-nous toujours de ce pain". Lorsque dans notre cœur nous ressentons quelque chose de vide ou que nous sentons que nous manquons de force pour affronter notre travail quotidien... quel grand remède nous avons en participant à l'Eucharistie ! C'est là que nous ravivons notre passion de vivre et d'apporter au monde la joie de se savoir aimé de Dieu.

La messe est le moment de nous laisser renouveler par notre Seigneur. Saint Josémaria a confié sa propre expérience : "Pourtant lorsque je prie, au pied de l’autel, le Dieu qui réjouit ma jeunesse, je me sens très jeune et je sais que je ne me considérerai jamais vieux. Si je demeure fidèle à mon Dieu, l’Amour me vivifiera continuellement : ma jeunesse se renouvellera comme celle de l’aigle." (Amis de Dieu, n° 31).

Nous voulons aussi que cette force vitale que le Seigneur nous donne ne reste pas enfermée en nous, mais qu'elle déborde dans nos activités quotidiennes et dans les personnes que nous rencontrons au cours de la journée. Il sera bon pour nous de laisser sur l'autel ce que nous avons entre les mains : projets, illusions, préoccupations. Le Seigneur la prendra et la fera sienne. Il cessera d'être une chose purement humaine pour être transformé, par l'action de la grâce, en une nourriture qui donne vie au monde.