Une belle méditation de Mgr Kockerols sur la pêche miraculeuse

Ce mercredi 26 juin, plus de 300 personnes se sont retrouvées en l’église Notre-Dame de la Cambre (Ixelles), à l’occasion de la fête de saint Josémaria Escrivá.

Actualité en Belgique
Opus Dei - Une belle méditation de Mgr Kockerols sur la pêche miraculeuse

La messe a été présidée par Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Malines-Bruxelles. L’abbé Etienne Montero, nouveau vicaire régional de la Prélature pour la Belgique et le Luxembourg, était au nombre des concélébrants.

Mgr Jean Kockerols

L’homélie de l’évêque a porté sur l’Evangile du jour, le récit de la pêche miraculeuse. Elle a donné lieu à une belle méditation sur cet épisode de la vie de Jésus et de ses disciples, et sur les implications de cet événement pour notre vie.

Nous aussi, comme Pierre, sommes appelés à prêter notre barque, à coopérer avec Jésus, dans une « disponibilité joyeuse à ce que le Seigneur nous demande ». Et c’est sur la parole de Jésus, sur la connaissance que nous avons de Lui que nous lancerons nos filets, parce que nous aurons « deviné la force, tout ce que (la parole de Jésus) pouvait recéler comme possibilité ». Le miracle nous fera « entrer pleinement dans la foi », qui nous « transforme radicalement », dans le respect immense de la créature face à son Dieu, et dans la communion avec les autres chrétiens, « ceux que le Seigneur nous associe » et qui se pressent d’aider Pierre dans cette pêche surabondante.

La pêche miraculeuse nous ouvre à la perspective d’une mission, celle d’être pêcheurs d’hommes. L’évêque auxiliaire de Bruxelles a voulu mettre cette vocation et cette mission dans la perspective du message de saint Josémaria. Il s’agit de nous laisser « rejoindre par le Seigneur dans le quotidien. C’est là qu’il veut nous être proches, pas dans un monde illusoire, dans une mise-à-part. ‟Vivre l’Evangile dans le monde, tout en vivant plongés dans le monde”, c’est bien ce que saint Jean-Paul II évoquait à propos de saint Josémaria. »

Pour Mgr Kockerols, le fait que Jésus demande à Pierre d’éloigner « un peu » sa barque du rivage évoque « l’ordinaire de nos vies » qui est « rarement fait de grandes aventures, mais bien plus souvent de peu. Pourtant, c’est bien le propre de la sanctification de la vie ordinaire qui a été reconnue dans la vie et l’œuvre de saint Josémaria ».

La célébration a été suivie par un drink sur la cour extérieure, devant l’église, où les jeunes ont parlé notamment des examens récents mais aussi des nombreux camps et activités d’été, auxquels participeront plus de 120 jeunes dans les semaines qui viennent.