Un service à la société

Mgr Xavier Echevarría a présidé la Sainte Messe à l’occasion du cinquantième anniversaire de la Clinique de l’Université de Navarre. La cérémonie à laquelle ont assisté plus de 3000 personnes, a eu lieu dans les installations omnisports de l’Université. Voici son homélie en pdf.

Plus de 3000 personnes ont assisté à la Messe célébrée par mgr Xavier Echevarria, Grand Chancelier, à l’occasion du cinquantième anniversaire de Clinique de l’Université de Navarre. La cérémonie, retransmise par internet et sur des écrans géants à l’extérieur, a eu lieu dans les installations omnisports de l’Université.

Télécharger l’homélie en pdf

Science et chaleur humaine

(Agence EFE) Parmi ces trois mille personnes, il y avait Carmen Alba, déléguée du gouvernement pour la Navarre, ainsi qu’Enrique Maya, maire de Pampelune avec José Iribas, conseiller d’Éducation du Gouvernement local.

Le Prélat de l’Opus Dei a concélébré la messe avec mgr Fernando Ocariz, vicaire général de la prélature, don Ramon Herrando, vicaire de l’Opus Dei en Espagne et vice-chancelier de l’Université de Navarre, avec don Rafael Salvador, vicaire de l’Opus Dei de la Délégation de Pampelune et don Narciso Sanchez, directeur de l’aumônerie de la Clinique Universitaire de Navarre.

Dans son homélie, mgr Echevarria a évoqué “la sollicitude spéciale envers les malades”, du fondateur de l’Opus Dei, Josémaria Escriva de Balaguer, principal promoteur de cette Clinique.

Il a parlé aussi de la fondation de l’Opus Dei en 1928 qui a ouvert “un chemin de sanctification dans le travail professionnel et dans les circonstances ordinaires du chrétien” et dont les membres “avec leur amour du monde, tâchent d’y apporter le meilleur d’eux-mêmes : leur préparation scientifique, humaniste et technique, leur volonté de servir, leur foi réjouissante et la joie d’avoir trouvé Jésus-Christ ».

Quant à la Clinique Universitaire de Navarre, mgr Echevarria a souligné “l’importance aussi bien de la science médicale que de la chaleur humaine qui, un climat de famille, arrive à soulager la souffrance dans la mesure du possible”. « La Clinique est une grande usine de science et de sainteté » qui, avec sa contribution “significative” à l’amélioration de l’assistance sanitaire, devient indispensable. En effet, les catholiques sont appelés “ à redécouvrir les chemins les plus adéquats pour la nouvelle évangélisation de la société civile” en « dépassant les vieux schémas des technicismes fermés à l’esprit pour être totalement ouverts au service de chaque homme et de l’homme tout entier »

Agence EFE, Pampelune, 29 avril 2012