Souvenirs de saint Josémaria à la Résidence Universitaire Moncloa

Un ancien résident de la Résidence Universitaire Moncloa pense à la réunion où, avec d'autres jeunes résidents, il passa un bon moment avec Saint Josémaria en 1972.

Vidéos de ses catéchèses

Un ancien résident de la Résidence Universitaire Moncloa pense à la réunion où, avec d'autres jeunes résidents, il passa un bon moment avec Saint Josémaria en 1972.

Père, Je suis le doyen et j'aimerais vous dire...

Ta moustache te trahit,doyen.

Vous ne pouvez pas imaginer la joie que nous avons à vous avoir parmi nous.

Je ne sais pas si tu sais combien d'heures de prière

M'a coûté

cette résidence Moncloa.

On fit beaucoup prier les gens

et ce fut une Providence particulière de Dieu

qui nous permit de l'ouvrir.

Mais je ne vais pas te le raconter, nous perdrions notre temps.

C'est justement ce que j'allais vous demander.

Garde l'envie de le savoir

on t'en parlera bien un jour.

Je pense que

le Père était un bon universitaire.

Il était à l'aise dans un climat universitaire,

avec les universitaires

et de surcroît dans un Collège Universitaire.

Il avait l'allant, l'optimisme, la joie, typiques de cet âge-là,

l'âge où l'on est résident, l'âge des étudiants.

À vrai dire,

j'étais alors le doyen

et pratiquement aucun des résidents à l'époque

ne le connaissait à ce moment-là.

Père, Père...

Dis-moi.

Comment pourrions-nous faire...

Encore toi. Ça alors!

C'est le doyen, Père.

Le Père commença à nous parler très clairement,

avec sens de l'humour,

mais avec exigence,

de beaucoup de sujets

qui intéressent un étudiant,

qui nous intéressaient nous,

à notre âge et à cette époque-là.

Les amis, l'étude, le sport.

J'ai une amie et j'aimerais savoir

comment mieux l'aimer.

pour que la Vierge en soit contente

Tu dois beaucoup l'aimer

de sorte que tu n'aies pas à en rougir, ni elle non plus.

Nous lui avions offert un très beau Crucifix,

que nous avions beaucoup cherché.

et acheté entre tous.

Nous avons été très touchés

quand il nous a dit

qu'il le mettrait dans son bureau.

Je vous promets de le placer dans ma chambre

et la nuit,

je lui adresserai une jaculatoire,

le cri du cœur de Pierre:

Domine, tu omnia nosti, tu scis quia amo te-

Seigneur, tu sais tout,

tu sais bien que je t'aime.

Je le lui dirai en votre nom, si vous le voulez bien.

Oui, Père!