Saint Josémaria à l’honneur à Banneux

Ce samedi 5 septembre, Mgr Jean-Pierre Delville, évêque de Liège, a béni une stèle érigée en l’honneur de saint Josémaria Escrivá de Balaguer, fondateur de l’Opus Dei, dans le parc du sanctuaire de la Vierge des Pauvres à Banneux.

Actualité en Belgique
Opus Dei - Saint Josémaria à l’honneur à Banneux

Plus de 200 personnes étaient présentes. Parmi elles, l’abbé Etienne Montero, Vicaire régional de la Prélature de l’Opus Dei pour la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg, et le chanoine Eric de Beukelaer, vicaire général du diocèse de Liège, ainsi que le recteur du sanctuaire, l’abbé Léo Palm.

Le projet est né à l’initiative d’un groupe de personnes de la région liégeoise. M. Roger Braem, président du comité de promotion, a inauguré la cérémonie par quelques mots d’accueil, dans lesquels il s’est dit « particulièrement reconnaissant pour l’influence que saint Josémaria a eue dans la vie de beaucoup d’entre nous par sa prédication et l’exemple de sa vie sainte ».

M. Roger Braem, président du comité de promotion

Ensuite l’abbé Montero a tenu à remercier le comité de promotion. Il a également évoqué la figure de saint Josémaria, ses voyages à travers le monde au cours desquels il tenait toujours à honorer la Vierge Marie dans les nombreux sanctuaires qui lui sont dédiés. Le vicaire régional a rappelé que saint Josémaria ne voulait pas qu’on l’imite, à une exception près : « si vous deviez m’imiter en quelque chose, que ce soit dans mon amour pour la Vierge », disait-il. Il a également évoqué les différents passages en Belgique, dans les années 50, du fondateur de l’Opus Dei.

L'abbé Etienne Montero

A la suite de la liturgie de la parole, Mgr Delville a prononcé une homélie sur l’Evangile de la pêche miraculeuse. Il a commencé par rappeler des mots de saint Josémaria, écrits en 1930, au tout début de l’existence de l’Opus Dei : « Nous sommes venus dire, avec l’humilité de celui qui se sait pécheur et peu de chose — homo peccator sum (Lc 5, 8), disons-nous avec Pierre —, mais avec la foi de celui qui se laisse guider par la main de Dieu, que la sainteté n’est pas affaire de privilégiés : que le Seigneur nous appelle tous, que de tous il attend de l’Amour, de tous, où qu’ils se trouvent, de tous, quel que soit leur état, leur profession ou leur métier ».

Mgr Jean-Pierre Delville, évêque de Liège

L’évêque de Liège a souligné que le métier de Pierre est devenu une mission apostolique : « C’est aussi notre apostolat aujourd’hui : rassembler sur le chemin de la sainteté des hommes de toutes origines et de toutes conditions ». Rappelant l’engagement de saint Josémaria au profit des pauvres et des malades, au début de sa vocation, à Madrid, et le fait qu’il s’était mis d’emblée à l’école de Marie, Mgr Delville a souligné qu’« il a bien sa place ici à Banneux, en ce sanctuaire de la Vierge des pauvres, où sont réunis les témoignages de sainteté provenant de toutes les nations. C’est en réponse à la parole de la Vierge : Cette source est réservée à toutes les nations ! ».

Mgr Delville a ensuite procédé à la bénédiction du monument. Celui-ci est constitué par une colonne heptagonale de 2m30 de hauteur et 1m de diamètre avec un bas-relief de saint Josémaria et des inscriptions en latin, français, néerlandais, allemand et anglais. Celles-ci reprennent une brève présentation du saint, une phrase très connue de l’une de ses homélies (« Sur la ligne de l'horizon, mes enfants, le ciel et la terre semblent se rejoindre. Mais non, là où ils s'unissent, en réalité, c'est dans vos cœurs, lorsque vous vivez saintement la vie ordinaire ») et une oraison jaculatoire qu’il répétait souvent : « Omnes cum Petro, ad Iesum, per Mariam », « Tous avec Pierre, vers Jésus, par Marie ».

Les personnes présentes ont ensuite pu participer à l’Eucharistie célébrée par l’évêque, entouré par les autres prêtres présents.