Mgr Kasujja bénit les locaux des nouveaux centres Narval et Groenendael

Ce samedi 23 février, en début de soirée, Mgr Augustine Kasujja, nonce apostolique, a présidé la cérémonie de bénédiction des nouveaux locaux des centres Narval et Groenendael, au 40 de la rue du Duc, à Woluwé-Saint-Pierre, à deux pas du rond-point Montgomery.

Initiatives apostoliques
Opus Dei - Mgr Kasujja bénit les locaux des nouveaux centres Narval et GroenendaelLe nonce apostolique au début de la cérémonie

Mgr Emmanuel Cabello, vicaire régional de la prélature de l’Opus Dei pour la Belgique et le Luxembourg participait à la cérémonie, de même qu’environ 200 personnes, essentiellement des familles en contact avec les activités de formation des deux centres.

C’est la croissance des nombreuses activités de jeunes à Narval qui a justifié ce déménagement. La maison de l’avenue de Tervueren, où Narval était installé depuis les années 80, était devenue trop petite.

L’espace disponible à la rue du Duc a également permis d’offrir au centre Groenendael un nouveau cadre pour ses activités de formation d’adultes.

Outre le logement pour les formateurs, le nouveau bâtiment offrira de nombreuses salles de réunion modulables, des salles d’étude, quatre ateliers polyvalents, une salle de conférences, une salle omnisport, une chapelle et un parking pour voitures et vélos.

Le nonce apostolique au moment de la cérémonie de bénédiction

L’inspiration fondamentale de ce nouveau projet est le service à la famille et à son projet éducatif, dans une perspective chrétienne, assurée par la prélature de l’Opus Dei. Les promoteurs de l’initiative sont essentiellement des parents, convaincus du rôle irremplaçable de la cellule familiale dans la construction de la personnalité et la cohésion de toute la société.

Le programme de formation du nouveau centre se décline en trois niveaux : le club des jeunes de 7 à 17 ans, le club universitaire, jusqu’à 25 ans, et le club des parents.

Mgr Cabello a ouvert la cérémonie par quelques mots de remerciement à l’adresse de toutes les personnes qui ont rendu ce projet possible, sans oublier les architectes et l’entreprise de construction. Il a tenu à souligner que cette initiative s’inscrit dans la ligne des priorités de saint Josémaria, fondateur de l’Opus Dei, et du pape François, en accordant la priorité à la formation des jeunes et des familles. Il a formulé le vœu que ces bâtiments deviennent un instrument très utile au service de la société et de l’Eglise en Belgique.

Le directeur de Narval, Marco Signore, a également tenu à manifester sa gratitude à tous les acteurs du projet et a énuméré quelques-unes des activités qui se dérouleront dans le centre : conférences, cycles de causeries sur l’éducation, ateliers pour les papas, cinéma familial, tournois de sport, bibliothèque, BD-thèque et vidéothèque, etc.

Le directeur de Narval

Mgr Kasujja a introduit la cérémonie de bénédiction proprement dite par quelques mots. Il a notamment tenu à souligner que « plus que jamais, Bruxelles a besoin de votre présence, comme disait le pape François, ‟pour faire résonner une fois de plus l’appel à la sainteté, en essayant de l’insérer dans le contexte actuel, avec ses risques, ses défis et ses opportunités ” (Ex. ap. Gaudete et Exsultate). Parmi les œuvres qui vous tiennent à cœur il y a celle de témoigner de la joie de l’Evangile au milieu du monde moderne, de veiller sur la famille chrétienne, de former les jeunes, d’essayer d’être le ferment de la sainteté sur le lieu de travail, malgré nos faiblesses et limites humaines, dans une société désormais sécularisée. »

Une partie des personnes qui ont assisté à la cérémonie

(…) « J’espère que ce Centre que nous bénissons ce soir servira de noyau d’animation pour diffuser et conserver, vif et actuel, le charisme de saint Josémaria Escrivá de Balaguer dont la Belgique a grand besoin aujourd’hui. Votre fondateur a bien compris la nécessité d’avoir dans la société des laïcs imprégnés de l’Evangile, et remplis de l’Esprit Saint, capables d’‟élever le monde vers Dieu et de le transformer de l’intérieur”. Il rappelle encore aujourd’hui de ne pas se ‟laisser intimider par une culture matérialiste, qui menace de dissoudre l’identité la plus authentique des disciples du Christ. Saint Josémaria aimait répéter avec vigueur que la foi chrétienne s’oppose au conformisme.” (Jean-Paul II, homélie de canonisation de Josémaria Escrivá de Balaguer, 6-10-02) » Mgr Kasujja a terminé son allocution en invitant les personnes présentes à transformer leur profession en occasion de service à la collectivité humaine, et, à la suite du pape François, de faire un sincère examen de conscience comme fondement du progrès sur le chemin de la sainteté et de la construction du bien commun.

La cérémonie a été suivie d’une visite des locaux, d’une présentation des activités et d’un walking dinner.