Le prélat de l’Opus Dei répond aux jeunes

Mgr Fernando Ocáriz a eu plusieurs réunions de catéchèse avec des groupes de jeunes venus à Rome pour la Semaine Sainte.


Galerie de photos


Jeudi Saint

Les étudiants assistent aux offices du Triduum Pascal dans différentes églises de la Ville Éternelle.

Mercredi Saint

Près de 2.500 jeunes participants à la 50ème édition de l’UNIV se sont retrouvés place Saint-Pierre, à l’audience générale du Pape François qui, à la fin, s’est arrêté pour en saluer quelques uns.

En s’adressant à eux durant l’audience, le Pape a dit aux jeunes de l’UNIV: "Je suis heureux de souhaiter la bienvenue aux participants à la Rencontre Internationale UNIV, 50 ans après le début de cet événement important. Je vous exhorte tous à vivre vos années de formation universitaire comme une préparation intégrale au service de l’homme, en témoins de la joie et des valeurs de la foi ». Ce message rejoint celui de la lettre que le Saint-Père avait envoyée il y a quelques jours aux participants à l’UNIV.

Dimanche des Rameaux, paroles du Pape avant l’Angélus

Avant la fin de cette célébration, je tiens à vous saluer vous tous, romains et pèlerins qui avez participé, et spécialement les jeunes venus du monde entier, ainsi que les presque quinze mille jeunes virtuellement unis à nous : je vous salue tous. Plein de reconnaissance, je repense à mon récent séjour au Pérou et je salue affectueusement la communauté péruvienne présente en Italie.

La Journée Mondiale de la Jeunesse convoquée aujourd’hui au niveau diocésain, est une étape importante sur la route du synode des évêques « les jeunes, la foi et le discernement » qui aura lieu en octobre et pour préparer les JMJ au Panama en janvier 2019.

L’exemple et l’intercession de Marie, la jeune fille de Nazareth que Dieu choisit pour être la Mère de son fils, nous accompagnent sur ce chemin. Elle avance avec nous et guide les nouvelles générations dans leur pèlerinage de foi et de fraternité.

Que Marie nous aide tous à bien vivre la Semaine Sainte. C’est elle qui nous apprend le silence intérieur, le regard du cœur et la foi pleine d’amour pour suivre Jésus sur le chemin de la Croix, qui conduit vers la réjouissante lumière de la Résurrection.

Avant de dire l’Angélus, je tiens à remercier sincèrement le cardinal Baldisseri, mgr Fabene et toute la Secrétairerie du Synode ainsi que tous les collaborateurs qui nous ont tant aidés cette semaine : merci beaucoup.