Le prélat de l’Opus Dei : « Que les blessures ouvertes se transforment en désir de paix »

Le prélat de l’Opus Dei a manifesté sa douleur pour les attentats commis à Madrid en ces termes :

« Dès le premier moment, je me suis uni à l’immense douleur des familles et du peuple espagnol, pour toutes et chacune des victimes. Je prie pour les âmes de tous, et je continuerai à le faire dans les messes que je célébrerai, dans le désir fraternel de faire parvenir aux familles et aux amis des disparus et des blessés, avec une profonde tristesse, mon affection et mes prières. J’invoque tout particulièrement Sainte Marie, Reine de la paix, pour que, dans ces moments, elle nous aide à garder la sérénité et ne pas perdre l’espérance dans une civilisation fondée sur l’amour et éloignée de toute violence.

Je suis né à Madrid, j’aime ma ville et ses habitants, et la nouvelle m’a affecté très profondément. Je prie Dieu pour tous les Madrilènes, pour tous les Espagnols, et aussi pour les coupables. Humainement, il peut sembler difficile de prier pour les auteurs de tels crimes, mais, en suivant l’exemple donné par le pape et par tant de familles chrétiennes de victimes d’autres attentats, je pense qu’il est nécessaire d’agir ainsi encore à présent.

Que le Seigneur nous aide à transformer les blessures ouvertes par cet horrible attentat en un grand élan de fraternité et de paix, conséquence de la justice, un élan dont le monde a tant besoin en ces temps que nous traversons. »

+ Xavier Echevarria