Le pape François salue les jeunes étudiants de l’UNIV 2013

Le pape François a remercié les jeunes du congrès Univ : « Chacun de vous est en mesure de réaliser ce que préconisait saint Josémaria : « c’est au cœur des choses les plus matérielles de cette terre que nous devons nous sanctifier en servant Dieu et tous les hommes ».

Bibliographie et essais

Rome, 27 mars 2013.

En cette première audience du mercredi, le pape a remercié les jeunes participants au 46ème congrès international Univ 2013 pour leur attachement et leur affection. Cette initiative qui rassemble aujourd’hui à Rome trois mille étudiants venus du monde entier, fut encouragée par saint Josémaria en 1968.

J’adresse une cordiale salutation aux pèlerins de langue italienne et tout spécialement je salue les étudiants universitaires qui participent à la rencontre internationale promue par la Prélature de l’Opus Dei.

Chers amis, vous êtes venus à Rome à l’occasion de la Semaine Sainte, pour une expérience de foi et d’enrichissement spirituel. Je vous remercie pour votre prière et votre attachement au Pape. C’est avec votre présence dans le monde universitaire que chacun de vous est en mesure de réaliser ce que préconisait saint Josémaria Escriva : « c’est au cœur des choses les plus matérielles de la terre que nous devons nous sanctifier, en servant Dieu et tous les hommes » (Entretiens avec mgr Escriva, n. 13)

A l’adresse des pèlerins francophones

Chers frères et sœurs, avec le dimanche des Rameaux, nous avons commencé la Semaine Sainte, centre de l’Année liturgique où nous vivons le sommet du dessein d’amour de Dieu pour l’humanité. Jésus entre dans Jérusalem pour se donner totalement. Il remet entre nos mains son Corps et son Sang pour demeurer toujours parmi nous. Il se livre volontairement à la mort pour correspondre à l’amour et à la volonté de son Père, et pour manifester son amour pour nous. Son chemin est aussi le mien, le tien, le nôtre. Vivre la Semaine Sainte, c’est apprendre à sortir de nous-mêmes pour aller surtout vers ceux qui ont besoin de compréhension, de consolation, d’aide. C’est entrer davantage dans la logique de Dieu qui est avant tout celle de l’amour et du don de soi. C’est ‘sortir’ de nous-mêmes, de nos manières routinières de vivre la foi qui ferment l’horizon de l’action créative de Dieu. Nous devons ‘sortir’ pour chercher avec Dieu la brebis perdue. Dieu pense avec miséricorde ! La Semaine Sainte est un temps de grâce que le Seigneur nous donne pour ouvrir les portes de nos cœurs, de nos vies, de nos paroisses, de nos mouvements, de nos associations, et ‘sortir’ vers les autres pour leur apporter la lumière et la joie de notre foi.

Je salue avec joie les pèlerins francophones, en particulier ceux de France et du Canada ! Notre monde a besoin de la présence vive de Jésus miséricordieux et riche d’amour. Je vous invite tous à bien vivre cette Semaine Sainte en suivant le Seigneur avec courage et en portant un rayon de son amour à ceux que vous rencontrerez. Bonne fête de Pâques !".