Le cardinal Rouco (archevêque de Madrid) ouvre la cause de canonisation d’un couple de l’Opus Dei.

Le cardinal archevêque de Madrid a présidé la séance d’ouverture de la cause de canonisation du couple des serviteurs de Dieu Paquita Dominguez Susin et Tomas Alvira Alvira.

En présence des huit enfants du couple, mgr Rouco Varela a insisté sur « la nécessité de proclamer le message de l’Évangile et d’en témoigner » et il a souligné que le couple Alvira « a été un exemple de ce témoignage au 20ème siècle »

Le cardinal Rouco a rappelé que Jean-Paul II, face au nouveau millénaire, a fixé, comme un objectif de travail, la sainteté des couples chrétiens. Il a ajouté que « le témoignage chrétien à partir de la famille est essentiel ».

Thomas Alvira et Paquita Dominguez se sont incorporés à l’Opus Dei en 1947 et 1952, respectivement et ils ont exercé leur profession en Aragon et à Madrid. Thomas était professeur agrégé de Sciences Naturelles et chercheur au Centre Supérieur de la Recherche et sa femme était institutrice dans l’enseignement public.

Fidèles à l’esprit de l’Opus Dei, ils ont donné à leurs enfants et à de nombreuses autres personnes, le témoignage d’un exemple de vie chrétienne et ils ont fait que leur maison soit un « foyer lumineux et joyeux », selon l’expression consacrée de saint Josémaria Escriva.

L’acte a eu lieu à la crypte de la Basilique Saint-Michel, à Madrid.

Le postulateur de la cause, José Carlos Martin de la Hoz a précisé que «  l’Église nous demande maintenant de montrer que leurs vies dans la prélature de l’Opus Dei pendant si longtemps, ont été vraiment héroïques ». Le tribunal d’instruction de la cause a été constitué quelques jours avant. Il rassemblera les preuves nécessaires « pour déterminer s’ils peuvent être considérés comme un exemple de vie et comme des intercesseurs pour tous les chrétiens »

Jusqu’à présent il y a eu deux béatifications de couples: celle de Louis et Marie Belltrame Quattrocchi (2001) et celle des parents de Sainte Thérèse de Lisieux, Louis Martin et Zélie Guérin, en 2008. Actuellement, grâce à l’encouragement de Jean-Paul II, il y a plusieurs procès en cours de couples, instruits dans différents diocèses : Manuel Casesnoves et Adela Soldevila à Valencia ; Fernando Crespo et Maria de Miguel, à Léon et le couple Balmori au Mexique.

“Il est grandement nécessaire de témoigner de la vie chrétienne à partir de la famille” a dit le cardinal Rouco.

Avec l’acte célébré hier soir, la phase d’instruction diocésaine se poursuit . Elle a commencé le 14 février 2008 lorsque le cardinal de Madrid accorda le décret de renommée de sainteté et les faveurs des serviteurs de Dieu. Ce procès d’instruction fait à l’archidiocèse de Madrid parviendra, en son temps, à la congrégation pour les causes des saints de Rome et le Saint-Siège décidera si la sainteté de ces deux serviteurs de Dieu est suffisamment prouvée.