Consécration au Cœur Immaculé de Marie

Durant l’Audience générale tenue le 24 mars Place Saint-Pierre, le Pape a rappelé que c’est demain [25 mars] la Solennité de l’Annonciation, « qui nous permet d’admirer l’Incarnation du Verbe éternel fait homme dans le sein de Marie ».

« Le Fiat de Marie lors de l’Annonciation – a ajouté Jean-Paul II - annonce celui du Verbe incarné », auxquels nous devons ajouter notre «propre oui aux mystères de la Providence. Ce n’est en effet que de la pleine adhésion à la volonté divine que découlent la joie et la paix véritables que tous attendons, surtout en ces temps troublés ».

Puis le Saint-Père a rappelé que, le 8 décembre 1978 en la Basilique Sainte-Marie-Majeure, il avait confié l’Eglise et le monde à la Vierge, et que le 4 juin 1979, il avait renouvelé cette consécration au sanctuaire marial de Jasna Gora. «Je pense aussi — a-t-il ajouté — Le Fiat de Marie lors de l’Annonciation — a ajouté Jean-Paul II — annonce celui du Verbe incarné », auxquels nous devons ajouter notre «propre oui aux mystères de la Providence. Ce n’est en effet que de la pleine adhésion à la volonté divine que découlent la joie et la paix véritables que tous attendons, surtout en ces temps troublés ».

Après avoir rappelé que «l’humanité vivait alors des moments difficiles, de graves préoccupations et d’incertitudes », le Pape a dit que 20 ans plus tard «le monde demeure terriblement marqué par la haine, la violence du terrorisme ou de la guerre. Parmi les nombreuses victimes quotidiennes, il y a tant de personnes sans défense, frappées pendant l’accomplissement de leur devoir. En cette journée de commémoration et de prière pour les missionnaires martyrs, il faut évoquer les prêtres, les religieux, consacrés et simples fidèles morts en terre de mission en 2003. Beaucoup de sang continue d’être versé de par le monde, alors qu’il faut que les hommes fassent un effort courageux de compréhension les uns envers les autres. Partout, le besoin de justice et de paix est toujours plus grand. Comment répondre à cette soif d’espérance et d’amour sans recourir au Christ par Marie ? ».

«Aujourd’hui , je répète — a dit Jean-Paul II — à la Sainte-Vierge ma supplique » de 1984: «Mère du Christ, révèle une fois encore dans l’histoire du monde la puissance infinie et salvifique de la Rédemption, puissance de l’Amour miséricordieux ! Puisse-t-il arrêter le mal ! Transforme les consciences et que dans ton cœur immaculé se manifeste pour tous la lumière de l’espérance ! ».