L'Évangile de vendredi : Serviteurs et fidèles

Évangile de la férie VI de la 24ème semaine du temps ordinaire (année paire) et son commentaire

Opus Dei - L'Évangile de vendredi : Serviteurs et fidèles

Évangile (Lc 8, 1-3)

Par la suite, Jésus cheminait par les villes et les villages, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu. Les Douze étaient avec lui, ainsi que quelques femmes qui avaient été guéries d'esprits mauvais et de maladies : Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons ; Jeanne, femme de Chouza, intendant d'Hérode ; Suzanne et plusieurs autres qui l'assistaient de leurs biens.


Commentaire

Les Douze et les femmes ont accompagné le Seigneur, de ville en ville, de village en village, proclamant et annonçant la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu : Dieu est amoureux de sa création et de chacun des hommes et des femmes de ce monde.

Et il continue à nous accompagner chaque jour, chaque minute de notre vie, incapable de se séparer de nous.

Nous : pauvres et pleins de misère, mais guéris par les mains miséricordieuses de Jésus, protégés par son regard tendre, encouragés par sa voix douce.

Nous : riches et glorieux, de la richesse et de la gloire du Fils de Dieu.

Ainsi, nos biens - notre travail, nos talents et nos vertus, nos espoirs et nos projets, notre famille, nos amis – forment la matière première par laquelle le Christ accomplit la rédemption.

L'exemple de ce groupe de femmes fidèles, qui servent Jésus de leurs biens et ne le laisseront pas seul dans les pires moments, est un appel à notre fidélité.

Notre désir est de servir Dieu et les autres avec générosité, avec un regard surnaturel : servir même ceux qui ne sont pas reconnaissants pour le service rendu, même si cette attitude va à l’encontre de nos penchants humains. Il nous suffit de comprendre que chaque marque d'affection envers les autres est un service envers Jésus-Christ ; par notre service, Jésus-Christ pénètre dans le cœur de ceux qui sont à nos côtés.