Message du Prélat (11 mars 2020)

Pour nous préparer à la solennité de Saint Joseph, mgr Ocariz nous suggère d'avoir recours à son intercession, lui le serviteur fidèle de Dieu, en relation constante avec Jésus.

Lettres pastorales et messages
Opus Dei - Message du Prélat (11 mars 2020)

Mes très chers enfants, que Jésus vous garde !

Pensant à la solennité de saint Joseph, si proche maintenant, je vous invite à avoir davantage recours à l’exemple du saint patriarche, « serviteur fidèle de Dieu, en relation constante avec Jésus » (Quand le Christ passe, n° 56).

À partir du moment où Dieu veut être plus présent dans sa vie, nous voyons saint Joseph se disposer à être son serviteur fidèle : face au mystère de l’Incarnation, pendant la fuite en Égypte, de retour à Nazareth, ou encore lorsqu’il retrouve Jésus au Temple. À chaque fois, saint Joseph tâche d’accueillir aussitôt ce que Dieu lui demande, alors même que ce n’était pas son projet initial, et malgré ce que cela pouvait supposer d’incertitude pour l’avenir.

Saint Josémaria nous aidait à voir que « dans les diverses circonstances de sa vie, le Patriarche ne renonce pas à penser ni n’abandonne ses responsabilités » (Ibid., n° 42). Tâchons d’obéir toujours à Dieu avec une fidélité prompte, intelligente et responsable, même s’il arrive que nous ne comprenions pas tout à fait ses desseins. Il se peut que nous ne les comprenions pas, mais nous pourrons toujours les aimer, sûrs que Dieu veut notre bien, et cette conviction nous conduira à agir avec liberté d’esprit.

Saint Joseph a consacré sa vie à prendre un soin paternel de Jésus ; il lui a fait découvrir, en tant qu’homme, bien des choses, et spécialement le travail. Et en même temps, combien a-t-il dû apprendre, simplement en regardant cet enfant qui était Dieu ! Nous aussi, nous avons tout à apprendre de Jésus. C’est lui-même qui nous le dit : « Apprenez de moi, qui suis doux et humble de cœur » (Mt 11, 28). Que saint Joseph nous aide à contempler Jésus – dans l’évangile et dans le tabernacle – pour que, par l’intercession maternelle de sainte Marie, nous grandissions en douceur, en humilité et en charité. Ainsi, avec la grâce de l’Esprit Saint, nos cœurs pourront se remplir d’un plus grand amour de Dieu et des autres.

Au cours de ces derniers mois, de nombreuses personnes ont été touchées par l'épidémie qui s'est propagée dans différentes parties du monde. Comme le Pape nous l'a récemment demandé, je vous invite « à vivre ce moment difficile avec la force de la foi, la certitude de l'espérance et la ferveur de la charité » (François, 8 mars 2020). Recourons à l'intercession de saint Joseph et demandons-lui d'étendre sa protection paternelle au monde entier.

Avec toute mon affection, je vous bénis,

votre Père,

Rome, le 11 mars 2020.