Dispositions relatives à la protection des mineurs

En accord avec les orientations du Saint-Siège, la prélature de l’Opus Dei a adopté des mesures applicables en cas d’accusation d’abus sexuels sur mineurs de moins de 18 ans à l’occasion d’activités dont elle a la charge pastorale.

Mesures applicables en cas d’accusation d’abus sexuel sur mineurs

voir le document du BO de la Conférence des Évêques de France

Ces mesures ne font pas concurrence à la justice civile ; elles ont une portée canonique, qui vise par exemple à déterminer ou non le renvoi d’une personne de l’état clérical (enquête canonique). En outre, elles traitent de l’accompagnement des plaignants et des accusés.

Ces normes concernent les prêtres incardinés dans la prélature. Elles concernent aussi les fidèles laïcs lorsqu’ils agissent dans le cadre d’une activité propre à la prélature (activité de formation chrétienne).

Pour ce qui est des autres activités (animateurs d’activités ou séjours de club, professeurs dans un collège autres que ceux de religion), il revient à chaque organisateur (association ou autre institution) de prendre les mesures adéquates de prévention, information et accompagnement des victimes éventuelles.

En date du 2 janvier 2016, suivant les indications du Conseil général de la prélature de l’Opus Dei ainsi que les recommandations de la Conférence des évêques de France, Mgr Antoine de Rochebrune, Vicaire régional pour la France, a approuvé des normes visant à recueillir et à traiter les accusations éventuelles concernant la France.

Vous trouverez ci-joint le texte complet des « Normes pour l’enquête à mener en cas d’accusations d’abus sexuels sur des mineurs attribués à des fidèles de la Prélature de l’Opus Dei en France ».

Toute personne souhaitant signaler un abus peut le faire en écrivant à :

[email protected]

Document à télécharger au format PDF : Normes pour l’enquête à mener en cas d’accusation d’abus sexuels sur des mineurs attribués à des fidèles de la Prélature de l’Opus Dei en France