Mot-clé: Jeunesse

16 résultats trouvés pour "Jeunesse"
La vie après les études : Le Mariage

La vie après les études : Le Mariage

Un Cycle de perfectionnement personnel pour étudiants, à l’Université des Lagunes. Dans la Lettre pastorale du 14 février 2017, le Prélat de l’Opus Dei a souligné les grandes lignes prioritaires de l’apostolat pour les années à venir, en insistant notamment sur l’apostolat de la famille et l’apostolat avec les jeunes.

Côte d'Ivoire
Montsé Grases, une référence pour la jeunesse

Montsé Grases, une référence pour la jeunesse

Montsé vécut une existence semblable à celle de n’importe quelle fille de son âge, mais sa vie fut remplie de Dieu. Elle rencontra Jésus à travers la normalité du quotidien et elle se donna généreusement à Lui.

Nouvelles
Le  Centre Culturel NIMBA et  l’ACTIVITE SUR LA MEMOIRE. COMMENT AMELIORER SA MEMOIRE ET REUSSIR SES ETUDES ?

Le Centre Culturel NIMBA et l’ACTIVITE SUR LA MEMOIRE. COMMENT AMELIORER SA MEMOIRE ET REUSSIR SES ETUDES ?

Le Centre Culturel NIMBA a pour but la formation académique, culturelle et de divers autres domaines en faveur de la jeunesse, notamment des filles des lycées et collèges. A travers des activités adaptées à leur âge – cours de renforcement scolaire, week-ends d’étude, visites d’entreprises, rencontres et journées-détente, etc. –, elles apprennent à vivre les valeurs humaines (travail, ordre, loyauté,…) et à élargir leurs horizons au niveau personnel et dans la vie scolaire.

Chronologie de la cause de canonisation de Montse Grases

Chronologie de la cause de canonisation de Montse Grases

Voici le détail des étapes parcourues jusqu'à la promulgation par le Pape François du décret des vertus héroïques de Montse Grases. On remarquera deux temps de réforme sur les normes régissant les causes de béatification et canonisation, marquant une pause dans ce dossier.

Nouvelles
Solidarité et fête à la rue C29

Solidarité et fête à la rue C29

Comoé se trouve à la rue C29, Cocody, Abidjan. Une rue qui connaît un certain degré de dépérissement depuis quelque temps. Les étudiants qui fréquentent Comoé ont décidé qu’il valait mieux faire quelque chose plutôt que de rester à se plaindre. D’ailleurs, s’ils font tous les ans des projets de solidarité dans les villages, pourquoi ne pas en faire un devant leur porte ? Les voisins ont été avertis et sollicités. Ceux qui sont les plus démunis parmi les riverains ont été les plus enthousiastes, et se sont joints aux étudiants pendant toute la journée de travail ; ils ont même commencé avant. Il y a eu de l’enlèvement d’ordures, du curage des caniveaux, du remblayage des nids de poule. Les enfants des voisins regardaient et dansaient. A la fin, tous ont dansé : une fête se doit de finir avec le tam-tam.

Côte d'Ivoire