Des traces dans la neige (III): une ambiance familiale très soudée

Étudiant en droit à la faculté de Genève, Charles a connu l’Opus Dei à travers la résidence universitaire de Champel où il habite depuis deux ans.

Témoignages personnels

Je m’appelle Charles Dylan Mabushi, je viens du Burundi et je suis étudiant en droit à la faculté de Genève.

Cela fait deux ans que je suis arrivé à la résidence universitaire de Champel et aussi deux ans que je connais l’Oeuvre.

J’assiste régulièrement à différentes formations qui nous sont proposées par la résidence et je dois dire que cela m’aide d’un point de vue spirituel, mais aussi social. C’est-à-dire dans ma relation par rapport à Dieu et aux autres personnes, de façon générale.

A part ça, je dois dire qu’il y a une bonne ambiance au niveau des études. Dans certaines salles règne beaucoup de calme et on peut facilement y étudier.

Il y a aussi une bonne ambiance avec les autres résidents. On vit un peu comme une famille très soudée, ça marche très bien.