Évangile du mercredi : La mission des Douze

Évangile du Mercredi de la 25ème semaine du Temps ordinaire (année paire) et son commentaire.

Opus Dei - Évangile du mercredi : La mission des Douze

Évangile (Lc 9, 1-6)

Jésus rassembla les Douze ; il leur donna pouvoir et autorité sur tous les démons, et de même pour faire des guérisons ; il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades.

Il leur dit : « Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n’ayez pas chacun une tunique de rechange.

Quand vous serez reçus dans une maison, restez-y ; c’est de là que vous repartirez.

Et si les gens ne vous accueillent pas, sortez de la ville et secouez la poussière de vos pieds : ce sera un témoignage contre eux. »

Ils partirent et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons.


Commentaire

Jésus fait participer les douze à sa mission. Lorsqu'il les a choisis, il les a appelés "apôtres" (cf. Luc 6, 13), ce qui signifie "envoyés", car il allait les envoyer pour faire ce qu'il a fait lui-même dès le début de sa vie publique: guérir les malades, chasser les démons, prêcher le royaume de Dieu. Ce sont là des tâches qui dépassent largement les possibilités humaines de ces douze hommes. La plupart d’entre eux sont des pêcheurs, sans préparation particulière. Nous sommes pourtant surpris par la générosité de leur réponse. Sans bagages ni provisions, ils partent, convaincus qu’ils ne manqueront de rien pour leur subsistance, où qu'ils aillent et quel que soit l’accueil qu’on leur réserve. Ils savent que Dieu sera là pour eux, parce qu'ils ont fait confiance au maître, et non à leurs propres forces.

Ces douze premiers commencent à avoir soif de sauver des âmes, comme Jésus. C'est ce pour quoi Il est venu au monde. "Pour nous et pour notre salut, il est descendu du ciel", confessons-nous dans le Credo. Cet empressement que nourrissent les apôtres est très différent du simple désir de triompher. De plus, ils savent qu'ils devront se préparer à d'éventuels échecs dans leur mission, et ne pas avoir peur de donner là aussi un témoignage clair, afin que les habitants qui les ont rejetés ne puissent jamais dire que personne ne leur a dit quoi que ce soit sur la bonne nouvelle du Royaume de Dieu. Qui sait si ce "témoignage contre eux" ne finira pas, lui aussi, par porter du fruit ?

" Tu as échoué ! — Nous, nous n’échouons jamais. — Tu avais mis toute ta confiance en Dieu. — Puis, tu n’as omis aucun moyen humain. Persuade-toi de cette vérité : ton succès — maintenant et en ceci —, c’était justement d’échouer. — Rends grâce au Seigneur et recommence »[1].

Dans l'Église du XXIe siècle, Jésus ne cesse de choisir et d'envoyer de nouveaux apôtres afin que, où qu'ils soient, se fiant totalement à sa Parole et partageant avec Dieu la même soif d’âmes, ils puissent guérir les malades de l'âme et imprégner leur cœur de la doctrine salvatrice du Christ.



[1] Saint Josémaria, Chemin, n° 404