Message du Prélat (1er octobre 2019)

À la veille du 2 octobre, le prélat invite à cultiver l'optimisme, l'élan pour vivre l'aventure de porter le Christ à tout le monde.

Lettres pastorales et messages
Opus Dei - Message du Prélat (1er octobre 2019)

Mes très chers enfants, que Jésus vous garde !

Au mois de septembre dernier, nous avons consacré à Rome quelques jours à réfléchir sur la nécessité et les défis de la formation chrétienne à notre époque. Nous avons rappelé, entre autres, la conviction de notre fondateur que la formation que l’on donne dans l’Opus Dei doit viser à «former des chrétiens remplis d’optimisme et décidés, capables de vivre dans le monde leur aventure divine» (Lettre du 2 octobre 1939).

Vivons et aidons les autres à vivre dans cet optimisme plein d’espérance de savoir que nous ne comptons pas seulement ni principalement sur nos pauvres forces, mais sur la grâce de Dieu (cf. Mt 28, 20). Avec élan, sans nous abandonner à la passivité, toujours à l’écoute de l’Esprit Saint (cf. 2 Cor 3, 6). Ainsi, nous pourrons nous lancer chaque jour, avec une sainte audace, dans cette aventure qui consiste à faire connaître à tous l’amitié du Christ dans la vie ordinaire (cf. Mt 16, 15).

À la veille d’un nouveau 2 octobre, ces considérations peuvent nous aider à fortifier en chacun d’entre nous, et chez beaucoup d’autres personnes, l’optimisme et la résolution dans l’aventure de mettre le Christ au sommet de toutes les activités humaines.

Je termine ces lignes en vous invitant à prier pour les fruits du mois missionnaire extraordinaire convoqué par le pape François, et pour le synode des évêques, qui commencera dans peu de jours à Rome.

Avec toute mon affection, je vous bénis,

votre Père

Rome, le 1er octobre 2019