À Vancouver

Un bref résumé des jours passés à Vancouver par Mgr Ocáriz lors de sa visite pastorale au Canada et aux États-Unis

Opus Dei - À Vancouver

Vendredi 9 août

Dans la matinée, le Père a rencontré l’archevêque J. Michael Miller, ami de longue date de l’Œuvre. Puis, il a eu une rencontre avec des prêtres, qu’il a encouragés à grandir dans l’espérance et à relever les défis actuels de l’Église. Il a souligné l’importance de l’unité avec le Saint-Père.

L’après-midi, le Père a également rencontré un groupe de jeunes femmes au Centre Culturel Crestwell. Les jeunes l’ont accueilli en chantant A Million Dreams.

Le prélat a profité de la chanson pour leur rappeler que les rêves peuvent être bons. « L’amour de Dieu est fondamental et n’est pas un rêve. Il nous inspire foi et confiance. »

Mary-Jo, qui commencera des études universitaires à l’automne, lui a demandé des conseils sur la façon de dialoguer avec des personnes qui ne partagent pas sa façon de penser. Le prélat l’a encouragée à être une amie pour les autres. « L’amitié, ce n’est pas penser exactement la même chose que l’autre personne, mais plutôt chercher son bien, même si vous avez des opinions différentes. Cela signifie s’intéresser à l’autre personne et lui ouvrir son cœur. »

Isabel, de Calgary, voulait savoir comment éviter que la vie de prière devienne routinière ou un devoir ennuyant, plutôt que quelque chose qu’elle aime. Elle ne s’ennuie jamais avec des amis, alors pourquoi s’ennuie-t-elle en parlant à Dieu? « C’est parce que nous sommes faibles et que nous ne voyons pas le Seigneur, » a expliqué le prélat. « Nous croyons, mais nous ne voyons pas. C’est une question de foi. Voyez Jésus comme quelqu’un, et non comme une idée, et comme quelqu’un qui vous aime à la folie. »

Parmi les jeunes se trouvaient toute l’équipe du Camp Misawannee, qui allait se rendre au camp juste après la rencontre. Bev et Sami, les monitrices les plus vieilles, ont remis au prélat un T-shirt vert du camp portant la mention « Campeur honoraire »! À la fin de la rencontre, le groupe a pris un selfie avec le Père.

En soirée, une quarantaine de garçons du secondaire, d’étudiants universitaires et de jeunes professionnels du Lower Mainland, de Victoria et de l’Alberta ont assisté à une rencontre avec le Père.

Des étudiants lui ont demandé comment évangéliser leurs camarades de classe et leur faire connaître le Christ. « Le travail apostolique n’est pas seulement pour certaines personnes, mais pour tout le monde », a observé le Père. « Vous qui recevez de la formation, vous avez une responsabilité : la famille, les collègues, les camarades de classe. Demandez-vous comment vous pouvez être plus efficaces, pour être apôtres. Nous sommes envoyés par le Seigneur pour aider les autres, pour vivre l’Évangile. Pensez aux douze apôtres, qui prêchent sans relâche et que l’on met en prison. Tous sont devenus martyrs, à l’exception de saint Jean, qui a souffert le martyre, mais qui est mort plus tard. N’ayez ni peur, ni honte d’aller à contre-courant quand c’est difficile et de résister aux caprices et aux modes. »

En réponse à une question de John Paul, il a ajouté : « Pensez à Jésus-Christ, qui soutient nos batailles, les triomphes dont nous ne sommes pas immédiatement conscients. Cela devrait nous conduire à l’Eucharistie, où nous trouvons la force. »

Nicolas a présenté au Père un inukshuk, statue de pierres représentant une personne. Pour les Inuits, autochtones du Grand Nord canadien, l’inukshuk est un point de repère qui indique un lieu d’importance. Il symbolise l’amitié, l’espoir et la sécurité.

Marietta et sa famille avec le Père

Après ces deux rencontres avec des jeunes, plusieurs familles ont été reçues par le Père. L’une des familles était celle de Marietta. En 1973, Marietta s’est établie à Vancouver, où elle était la seule fidèle de la Prélature à l’époque. Aujourd’hui, l’Œuvre est bien présente dans l’Ouest canadien. Marietta s’est émue en entendant le Père la remercier.

  • Restez au courant sur les plus récents événements du voyage pastoral du Prélat au Canada, à travers Twitter.