Tu as un ange!

Aie confiance en ton ange gardien. — Traite-le comme un ami intime — il l’est vraiment— et il saura te rendre mille petits services dans les affaires ordinaires de chaque jour.

Pour parler avec Dieu

Ángel Custodio, pintura de Joan de Joanes

Aie confiance en ton ange gardien. — Traite-le comme un ami intime — il l’est vraiment— et il saura te rendre mille petits services dans les affaires ordinaires de chaque jour.

Chemin, 562

La tradition chrétienne décrit les Anges Gardiens comme de grands amis que Dieu a placés près de chaque homme afin qu’ils l’accompagnent sur toutes ses voies. Aussi nous invite-t-elle à les fréquenter et à avoir recours à eux.

Quand le Christ passe, 63

Nous devons nous remplir de courage car la grâce du Seigneur ne nous fera pas défaut et que Dieu sera à nos côtés et enverra ses anges pour être nos compagnons de voyage, nos prudents conseillers tout au long du chemin, les collaborateurs de toutes nos entreprises. In manibus portabunt te, ne forte offendas ad lapidem pedem tuum, continue le Psaume: et ils te porteront sur leurs mains, pour que ton pied ne heurte quelque pierre.

Quand le Christ passe, 63

Aide moi à prier

Tes communions étaient très froides, tu prêtais peu d’attention à Notre Seigneur : tu te distrayais pour n’importe quelle bagatelle… — Mais depuis que tu penses, dans ton dialogue intime avec Dieu, que les Anges sont présents, ton attitude a changé… : “ qu’ils ne me voient pas ainsi ! ”, te dis-tu…

— Tu vois comment la force du “ qu’en dira-t-on ” (mais pour le bien, cette fois-ci) t’a fait un petit peu avancer vers l’Amour ?

Sillon, 694

Tu t’étonnes que ton ange gardien t’ait rendu d’évidents services. — Tu ne devrais pas t’en étonner : c’est bien pour cela que le Seigneur l’a placé près de toi.

Chemin, 565

Seigneur, que tes enfants soient comme une braise bien ardente, aux flammes invisibles de loin. Une braise qui allume un premier foyer dans chacun des coeurs dont elle s'approche...

Tu aideras cette étincelle à devenir un incendie: tes Anges — je le sais, je l'ai vu — sont de si grands experts pour souffler sur la braise des cœurs ! or un coeur exempt de toute scorie ne peut que t'appartenir.

Forge, 9

Comment pries-tu ?

Il y a de nombreuses années j’ai vu un tableau que ma mémoire a profondément. Il représentait la Croix du Christ avec, à côte, trois anges: l’un pleurait amèrement, l’autre avait un clou à la main, comme pour se convaincre que tout ceci était vrai; le troisième était recueilli en prière. Programme toujours actuel pour chacun de nous: pleurer, croire et prier.

Devant la Croix, éprouvons de la douleur pour nos péchés, pour les péchés de l’humanité, qui menèrent Jésus à la mort; manifestons notre foi, pour pénétrer cette vérité sublime qui dépasse tout entendement et pour nous émerveiller devant l’amour de Dieu; prions, pour que la vie et la mort du Christ deviennent le modèle et le stimulant de notre vie et de notre générosité. Alors seulement nous pourrons nous appeler vainqueurs; parce que le Christ ressuscité vaincra en nous et la mort deviendra vie.

Quand le Christ passe, 101

J’ai besoin d’un coup de main

Nous ne pouvons prétendre que les Anges nous obéissent... Mais nous sommes par ailleurs assurés que les saints Anges nous écoutent toujours.

Forge, 339

Habitue-toi à remercier d'avance les Anges gardiens..., pour mieux les obliger à te rendre service.

Forge, 93

À la fin de notre vie

Notre Ange Gardien nous accompagne toujours comme un témoin privilégié. Ce sera lui qui, à l’heure de ton jugement particulier, rappellera les attentions que tu auras eues pour Notre Seigneur, tout au long de ta vie. Plus encore : lorsque tu te sentiras perdu devant les terribles accusations de l’ennemi, ton Ange présentera les élans intimes de ton cœur (peut-être les as-tu toi-même oubliés) ces manifestations d’amour dont tu as entouré Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit.

N’oublie donc jamais la présence de ton Ange Gardien, et ce Prince du Ciel ne t’abandonnera ni maintenant, ni au moment décisif.

Sillon, 693

Sancti angeli custodes nostri: defendite nos in proelio, ut non pereamus in tremendo iudicio : saints anges gardiens, défendez nous dans le combat, afin que nous ne périssions pas au jour du redoutable jugement.

Quand le Christ passe, 63