“Studia et Documenta” publie son 10ème volume

L’institut historique Saint-Josémaria-Escriva, vient de publier son 10ème volume (2016), dans le cadre de dix années de recherches et d’études diverses et variées sur l’Opus Dei et Saint Josémaria Escriva.

Noticias

L’institut historique Saint-Josémaria-Escriva, vient de publier son 10ème volume (2016), dans le cadre de dix années de recherches et d’études diverses et variées sur l’Opus Dei et Saint Josémaria Escriva.

La vocation et le profil des cinq premiers membres de l’Opus Dei est le thème monographie de la première partie de ce volume. Il s’agit de personnes engagées dans l’Œuvre avant le début de la guerre d’Espagne (1936), qui survécurent à ce conflit et qui demeurèrent par la suite dans l’Opus Dei jusqu’à la fin de leurs jours.

Dans un premier article John F. Coverdale dresse le profil de José Maria Gonzalez Barredo (1906-1993) qui rencontra saint Josémaria dans les années 30 et fut le premier membre de l’Opus Dei à s’installer aux États-Unis.

Puis J. L. González Gullón et M. Galazzi évoquent Ricardo Fernández Vallespín (1910-1988), directeur de l’Académie et de la Résidence DYA, première œuvre d’apostolat corporatif promue par saint Josémaria en 1933, et pionnier de l’apostolat stable de l’Opus Dei en Argentine.

Dans un troisième article, J. C. Martín de la Hoz décrit mgr Pedro Casciaro (1915-1995), qui rencontra saint Josémaria en 1934-1935, pour collaborer avec lui dans les installations des premières résidences universitaires à Madrid, à Valencia et à Barcelone et fut par la suite l’un des promoteurs du travail apostolique au Mexique et en Amérique Centrale.

Dans le quatrième article C. Ánchel présente son très bon ami des années 40, Francisco Botella Raduán (1915-1987), qui rencontra saint Josémaria en 1936.

Finalement, L. Martínez Ferrer se penche sur la figure de Vicente Rodríguez Casado (1918-1990) dans le cadre de la guerre et de l’après-guerre civile espagnole.

Ces personnages ont des caractéristiques communes: trois d’entre eux furent ordonnés prêtres et trois furent des professeurs d’université. Ils ont tous été les chantres d’une intense activité sacerdotale ou universitaire, dans leur puissant élan évangélisateur.

Pour toute autre information, visitez le site web de Istituto Storico san Josemaría Escrivá