Saint Josémaria au salon du livre à Genève

Le Salon du livre et de la presse ouvre ses portes depuis 29 ans à Genève pour accueillir les principaux libraires et des auteurs francophones dans de petits stands, étales sur de grandes surfaces. Ils permettent aux auteurs et aux éditeurs encore peu connus de présenter leurs ouvrages. Cette année le stand Saint Josémaria y a trouvé sa place.

Noticias

Le Salon du livre et de la presse ouvre ses portes depuis 29 ans à Genève pour accueillir les principaux libraires et des auteurs francophones dans de petits stands, étales sur de grandes surfaces. Ils permettent aux auteurs et aux éditeurs encore peu connus de présenter leurs ouvrages. Cette année le stand Saint Josémaria y a trouvé sa place.

Stand de saint Josémaria au Salon de Genève

Saint Josémaria avait bien sa place en tant qu’écrivain au Salon du livre. Nous avons ainsi programmé un petit stand dans le secteur des ouvrages à intérêt général puisqu’il y a de toute évidence dans les ouvrages de saint Josémaria des éclairages actuels pour mieux comprendre Dieu et découvrir ces itinéraires de paix dont nous avons tant besoin en ce moment.

Le site web de ce salon recense tous les ans 15.000 visiteurs. Ce chiffre nous a encouragé à demander une place pour que toutes ces personnes aient l’occasion d’y rencontrer notre fondateur.

Nous nous y sommes pris un peu tard puisque le délai était fini depuis longtemps. Ceci dit, nous avons quand même fait les démarches et, contre toute attente, les organisateurs ont accepté notre demande. Nous nous sommes donc inscrits et investis à fond dans ce projet, à réaliser dans les plus brefs délais

Designers graphiques, experts en édition, etc, une équipe pluridisciplinaire s’est penchée sur tous les aspects pratiques : meilleure façon de présenter Saint Josémaria, de décorer le stand, livres à exposer sur les présentoirs, publicité à étaler, animations pour attirer les visiteurs et les motiver.

Quatre présentateurs, préalablement sélectionnés et formés, assureraient la permanence de ce stand.

Points de Chemin à emporter

« Saint Josémaria Escriva, écrivain », annonçaient le poster et les flyers de diffusion.

Des points de Chemin, suspendus et à emporter, attiraient les visiteurs « Emportez une pensée de cet auteur et réfléchissez ! » Cette idée d’Araceli fut une réussite. Les gens qui étaient poussés à chercher l’ouvrage dont était extraite la citation, s’adressaient volontiers à nous pour en discuter. Les commentaires étaient fort intéressants : « Ça, c’est pour mon mari », « Tiens, c’est pour toi » dit une maman à sa fille. « Ne laisse pas pour demain ce que tu peux faire aujourd’hui » toucha plusieurs personnes. « Je vais afficher cette maxime dans mon bureau. Ce sera un bon pense-bête et mes collègues vont aussi en profiter ». Une dame se servit, en passant, poursuivit sa visite et fit marche arrière. Elle voulait en discuter et mieux connaître son auteur.

Un journaliste belge fut heureux de retrouver Josémaria Escriva, dans la foulée. « Que je suis content de vous voir ! J’ai égaré les coordonnées d’un ami de l’Opus Dei à Chicago que j’ai besoin de contacter depuis quelque temps. Vous venez de résoudre mon problème ». Il a feuilleté quelques livres ; il ne les connaissait pas du tout et il tenait désormais à en savoir plus sur la vie de saint Josémaria. Nous lui avons conseillé Peter Berglar ainsi que « Des Pas sur la neige » qu’il a achetés. Reparti avec les coordonnées de son ami, il allait l’appeler le plus vite possible.

Un puzzle avec la page de garde de Chemin