Prière à Jean-Paul II

Benoît XVI déclara Jean-Paul II Vénérable, le 19 décembre 2009. À l’approche de sa canonisation, le 27 avril 2014, voici la prière pour obtenir des grâces de Dieu par l’intercession de Jean-Paul II.

Noticias

Déclaré vénérable par Benoît XVI, le 19 décembre 2009, Jean-Paul II fut béatifie le 1er mai 2012, Place Saint-Pierre, à Rome, devant une multitude de fidèles.

Le 27 avril 2014 le pape François le canonisera avec Jean XXIII. Cette date est celle de la Divine Miséricorde, fête liturgique de l’Église, liée au pape Jean-Paul II qui en était un fervent dévot et qui est décédé ce jour-là en 2005.

À l’approche de la canonisation, voici l’image avec la prière pour obtenir une grâce par l’intercession de Jean-Paul II.

PRIÈRE POUR OBTENIR UNE GRÂCE PAR

L’INTERCESSION DU BIENHEUREUX

JEAN-PAUL II, PAPE

O Sainte Trinité, nous te rendons grâce

pour avoir fait don à ton Eglise du Bienheureux

Jean-Paul II et magnifié en lui la

tendresse de ta paternité, la gloire de la

croix du Christ et la splendeur de l’Esprit

d’Amour. Par son abandon sans condition à

ta miséricorde infinie et à l’intercession maternelle

de Marie, il nous a donné une image

vivante de Jésus Bon Pasteur et nous a

indiqué la sainteté, dimension sublime de la

vie chrétienne ordinaire, voie unique pour

rejoindre la communion éternelle avec toi.

Par son intercession, accorde-nous, selon ta

volonté, la grâce que nous implorons animés

du vif espoir qu’il soit élevé au rang des

Saints de l’Eglise.

Benoît XVI qui avait toujours été près de son prédécesseur, présida la cérémonie de sa béatification, et s’exprima ainsi dans son homélie : « Je voudrais enfin rendre grâce à Dieu pour l'expérience personnelle qu'il m'a accordée, en collaborant pendant une longue période avec le bienheureux Pape Jean-Paul II. Auparavant, j'avais déjà eu la possibilité de le connaître et de l'estimer, mais à partir de 1982, quand il m'a appelé à Rome comme Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, j'ai pu lui être proche et vénérer toujours plus sa personne pendant 23 ans. Mon service a été soutenu par sa profondeur spirituelle, par la richesse de ses intuitions. L'exemple de sa prière m'a toujours frappé et édifié : il s'immergeait dans la rencontre avec Dieu, même au milieu des multiples obligations de son ministère. Et puis son témoignage dans la souffrance : le Seigneur l'a dépouillé petit à petit de tout, mais il est resté toujours un « rocher », comme le Christ l'a voulu.

Sa profonde humilité, enracinée dans son union intime au Christ, lui a permis de continuer à guider l'Église et à donner au monde un message encore plus éloquent précisément au moment où les forces physiques lui venaient à manquer. Il a réalisé ainsi, de manière extraordinaire, la vocation de tout prêtre et évêque : ne plus faire qu'un avec ce Jésus, qu'il reçoit et offre chaque jour dans l'Eucharistie.

D’ici quelques mois, le 27 avril 2014, nous assisterons à la canonisation de Jean-Paul II et de Jean XXIII, le Dimanche de la Divine Miséricorde, fête liturgique de l’Église, liée au pape Jean-Paul II qui l’institua lui-même et qui décéda en 2005, en ce jour-là. De ce fait sa béatification eut aussi lieu le dimanche de la Divine Miséricorde.