Porte de la Miséricorde à Sainte-Marie-de-la-Paix

L’église prélatice Sainte-Marie-de-la-Paix, à Rome, a une porte sainte, semblable à celles qui partout ailleurs vont permettre « à celui qui les franchira d’éprouver l’amour de Dieu qui nous console, nous pardonne et nous offre l’ espérance »

Noticias

 La Porte de la Miséricorde de l’ église prélatice Sainte-Marie-de-la-Paix , où reposent les corps de saint Josémaria et du bienheureux Alvaro, fut ouverte le 13 décembre dernier.

L’église prélatice Sainte-Marie-de-la-Paix, à Rome, a une porte sainte, semblable à celles qui partout ailleurs vont permettre « à celui qui les franchira d’éprouver l’amour de Dieu qui nous console, nous pardonne et nous offre l’ espérance »

Dans la Bulle Misericordiae Vultus, le pape François dit aussi qu’il souhaite que beaucoup de personnes redécouvrent la miséricorde divine en cette année jubilaire. Entre autres, il a encouragé de nombreuses basiliques, églises, à ouvrir une Porte de la Miséricorde pour que « celui qui la franchira puisse éprouver l’amour de Dieu qui le console, le pardonne, lui offre l’espérance »

 De nombreuses familles ont déjà franchi la Porte Sainte

Celui qui s’y rendra pourra gagner l’indulgence plénière accordée à l’occasion du Jubilée de la Miséricorde, en observant ce que prévoit la Bulle.

Cette indulgence, qui concerne la peine temporelle rattachée aux péchés personnels, est aussi un suffrage applicable aux âmes des fidèles défunts.

Conformément à la pratique habituelle concernant la réception des indulgences, et dans le cas de ce qui est prévu pour la Porte de la Miséricorde des églises et des sanctuaires durant l’année jubilaire, l’indulgence pourra être obtenue par les fidèles qui :

1. Se rendent en pèlerinage à l’église Sainte-Marie-de-la-Paix et qui, ayant franchi la Porte Sainte, dite Porte de la Miséricorde, participent à une célébration liturgique ou se recueillent afin de méditer sur la miséricorde.

2. Disent le Credo, le Notre Père, ou toute autre prière, pour le pape et pour ses intentions. Il est conseillé de terminer cette prière en invoquant le Christ Miséricordieux, en disant, par exemple : « ô ! Jésus Miséricordieux, j’ai confiance en vous ».

3. Observent les autres dispositions générales prévues par l’Église : la confession sacramentelle et la communion eucharistique, ainsi que le rejet de tout attachement au péché, véniel y compris.