Point promoteur

Qu’est-ce que l’Administration pour l’Opus Dei? L’Administration est vitale pour l’Opus Dei, rappelle mgr Echevarria en évoquant, devant des milliers de jeunes, ce qu’en disait le fondateur de l’Opus Dei. Ce travail fidèlement exercé sera le point promoteur de l’expansion apostolique.

Noticias

17 Août 2011. Madrid. Il y a plus d’un million de jeunes rassemblés à Madrid pour entourer Benoît XVI dans la célébration de la XXVII Journée Mondiale de la Jeunesse.

Quelques milliers de jeunes filles, à peu près 12.000, sont à Vistalegre pour mieux se préparer à cet événement, avec mgr Echevarria, prélat de l’Opus Dei, deuxième successeur de saint Josémaria auprès duquel il a vécu pendant plus de 25 ans. Mgr Echevarria évoque, au fil des questions qui lui sont posées, beaucoup de souvenirs de saint Josémaria.

Voici l’intervention de Sveta, étudiante russe, qui a décidé de s’incorporer à l’Opus Dei en tant que numéraire auxiliaire et qui, après avoir fait le récit de sa conversion, lui demande ce que signifie l’Administration pour l’Opus Dei.

J’ai vu saint Josémaria, dans un coin de Rome, faire des travaux comme ceux de l’administration, nettoyer, déménager, et ce travail fait avec amour était déjà l’expansion pressentie et qui se réalise actuellement. Sois donc très fidèle ma fille, sois très fidèle. Et dites-vous que les femmes qui se vouent à l’administration sont un bijou, un joyau précieux dans la couronne de Dieu qu’est l’Église, dont l’Opus Dei fait partie. Sans l’administration, nous ne pourrions pas servir l’Église. La richesse de leur prière, la richesse de leur existence et la richesse de leur travail est irremplaçable.

Aussi, priez, je vous demande de priez pour les administrations du monde entier afin qu’elles continuent de créer ce climat de famille.

Nous reproduisons ici la question et la réponse complètes :

Bonjour Père, je m'appelle Sveta je suis Russe, de Tula, ville au sud de Moscou. J'aimerais vous raconter qu'étant née dans un pays orthodoxe, j'ai trouvé Dieu grâce à l'Église catholique.

Ma mère essaya trois fois de me faire baptiser, mais pour différentes raisons cela ne put se faire. En grandissant, j'ai voulu régler cette affaire moi-même.

Il y a deux ans et demi. Quand je suis arrivée à Moscou pour mes études, j'ai assisté à un concert d'orgue à la cathédrale de Moscou. À la sortie, j'ai vu une affiche avec les cours de catéchisme et cet automne-là, j'ai décidé d'y assister. J'ai commencé ces cours en décembre et parallèlement j'ai connu les jeunes filles de Yantar, centre de l'Opus Dei à Moscou. J'ai commencé à fréquenter les activités du Centre et cela m'a beaucoup aidé pour mon cheminement spirituel, et pour une connaissance plus approfondie de Jésus-Christ.

Le 10 janvier 2010 j'ai été baptisée. Cette année j'ai concilié ma dernière année de faculté avec le travail de l'Administration. Travail qui m'emballe et à travers lequel j'ai mieux saisi que l'Œuvre est une famille. Père, tout en aimant beaucoup ma carrière, j'ai décidé de me consacrer à ce travail et cela fait neuf jours que j'ai demandé l'admission comme numéraire auxiliaire Père, je suis très contente, mais j'ai eu du mal à me décider et je pense qu'il peut y avoir ici d'autres jeunes filles qui n'ont pas encore découvert la merveille de ce travail. Pouvez-vous nous expliquer ce que l'Administration signifie pour l’Opus Dei ?

Après une longue ovation mgr Echevarria s’adresse à elle :

Je peux te dire qu’au début de l’année 1946, alors qu’il y avait à peine huit ou dix femmes numéraires auxiliaires , notre Père fit venir à Rome trois d’entre elles qui n’étaient de l’Œuvre que depuis cinq ou six mois, pas plus, et voyant leur responsabilité et leur réponse positive au Seigneur au cœur de ce travail du soin du foyer, il leur dit tout simplement et en toute sincérité : quand j’en aurai douze comme vous, je répandrai l’Œuvre dans le monde entier.

Une famille

L’importance des numéraires auxiliaires dans les administrations est vitale, vitale. Il est vrai que l’Opus Dei est une famille, une famille où l’on s’aime vraiment, où l’on met physiquement sa vie au service des autres. Avec ceci, ne pensez pas que je fais la louange de l’Opus Dei. C’est Dieu. L’Opus Dei est à Dieu, il n’est ni aux hommes ni aux femmes, mais Il nous a donné cet esprit qui nous permet d’apprendre à aimer tous les jours, d’apprendre à servir, tous les jours.

Dans le foyer de Sainte Marie

Et concrètement, le travail de l’administration est beau comme est belle la façon dont Dieu est arrivé dans ce monde, par Marie, notre Mère. Il a voulu arriver sur cette terre dans le foyer de Sainte Marie, totalement vouée à Dieu. Et elle s’est sanctifiée non pas dans une ville comme Tula, la tienne, au sud de Moscou, mais dans un tout petit village. Et elle savait qu’en servant cet Enfant-Dieu avec foi, la Rédemption allait se faire puisqu’Elle l’avait appris à l’Annonciation.

Sache donc que l’administration est vitale pour l’Opus Dei. Si vous vivez fidèlement dans ce travail dont nous sommes tous si reconnaissants, vous serez le point promoteur de l’expansion que nous voulons donner constamment à l’Œuvre. Sois très fidèle, ma fille. Tu es parmi les premières Russes. Sois donc très fidèle et avec le sentiment de ton aînesse, sache que le Seigneur t’a choisie pour qu’avec ta vie, l’Opus Dei puisse se construire à Moscou et dans toutes les villes de Russie ainsi que dans toutes les villes du monde

Rien ne se perd

Qu’il est beau de savoir que rien ne se perd, mes filles. La plus petite des choses de notre vie, si elle est faite avec Dieu, a une portée surnaturelle. Elle est une aide et un appui pour le monde entier. J’ai vu saint Josémaria, dans un coin de Rome, faire des travaux comme ceux de l’administration, nettoyer, déménager, et ce travail fait avec amour était déjà l’expansion pressentie et qui se réalise actuellement.

Sois donc très fidèle ma fille, sois très fidèle. Et dites-vous que les femmes qui se vouent à l’administration sont un bijou, un joyau précieux dans la couronne de Dieu qu’est l’Église, dont l’Opus Dei fait partie. Sans l’administration, nous ne pourrions pas servir l’Église. La richesse de leur prière, la richesse de leur existence et la richesse de leur travail est irremplaçable. Aussi, priez, je vous demande de priez pour les administrations du monde entier afin qu’elles continuent de créer ce climat de famille.

À la fin de cette réunion, le Père a évoqué leur imminente rencontre avec le pape.

Continuons de prier pour le pape afin que dès son arrivée, demain, il trouve toute la chaleur de votre affection, toute la chaleur de votre prière, toute votre joie et votre générosité. Si Dieu passe dans votre vie, dites-vous qu’il le fait à travers son Vicaire sur la terre, le successeur de Pierre qui est venu ici pour vous rassembler et pour que vous n’ayez pas peur de ce Dieu qui nous appelle, un appel à être entièrement généreux.

Je vous bénis de tout cœur

Que le Seigneur soit sur vos lèvres, dans vos cœurs, dans votre vie et dans votre générosité. Si Dieu vous en demande davantage, n’en ayez pas peur. Ayez plutôt peur de vous-mêmes si vous ne répondez pas positivement à ce qu’il vous demande.

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit