Je suis à Dieu et Dieu est à moi

J’ai besoin de te confier mon émotion intérieure après avoir lu ces paroles du prophète Isaïe: “ Je t’ai appelé, tu es à moi! C’est bien Dieu qui me dit que je suis à lui! C’est à devenir fou d’Amour !
La filiation divine est le fondement de l’enseignement de saint Josémaria. Voici des textes à méditer sur l’amour de Dieu pour chacun de nous.

Textos para orar

Vous est-il arrivé parfois de penser: Le Seigneur rêve de moi, pense à moi, je suis dans l’esprit, dans le cœur du Seigneur, le Seigneur est en mesure de changer ma vie?

Pape François, 16 mars 2015

Je ne sais pas si c’est ton cas… mais moi, j’ai besoin de te confier mon émotion intérieure après avoir lu ces paroles du prophète Isaïe: « ego vocavi te nomine tuo, meus es tu! » Je t’ai appelé, je t’ai amené à mon Église, tu es à moi ! C’est bien Dieu qui me dit que je suis à lui ! C’est à devenir fou d’Amour !

Combien devons-nous respecter, vénérer, aimer une seule âme, du fait réel que Dieu l’aime comme étant à lui! Saint Josémaria

Forge, 12

Combien devons-nous respecter, vénérer, aimer une seule âme, du fait réel que Dieu l’aime comme étant à lui!

Forge, 34

Si tu réponds à l’appel que t’a adressé le Seigneur, ta vie, —ta pauvre vie! — tracera dans l’histoire de l’humanité un sillon profond et large, lumineux et fécond, éternel et divin.

Forge, 59

—Dieu est mon Père!. Si tu médites cela, cette considération réconfortante t’envahira : Jésus est mon Ami très cher ! (encore une découverte ). Il m’aime de toute la divine folie de son Cœur. L’Esprit Saint est mon Consolateur ! Il me guide dans toutes mes démarches. Réfléchis bien. Tu es à Dieu… et Dieu est à toi.

Forge, 2

Le Seigneur, Maître d’Amour, est un amant jaloux qui nous demande tout ce qui nous appartient, tout notre amour. Il attend que nous lui offrions ce que nous avons, sur la voie qu’il nous a tracée à chacun.

Forge, 45

Cherche Dieu au fond de ton cœur propre et pur, au fond de ton âme, en lui étant fidèle. Ne perds donc jamais cette intimité ! Et si jamais tu ne savais pas comment lui parler, que lui dire, ou si tu n’osais pas chercher Jésus en toi, sollicite Marie, “tota pulchra —toute pure, merveilleuse — et confie-lui : ô ma Souveraine, ô notre Mère, le Seigneur a voulu qu’avec tes mains, ce fut toi qui prennes soin de Dieu. Apprends-moi, apprends à nous tous, à entourer ton Fils !

Forge, 84

Jésus dis-moi ce qui te déplaît.

Le Seigneur ne s’est pas contenté de nous dire qu’il nous aime, ses œuvres, toute sa vie, nous l’ont montré. —Et toi, qu’en est-il ?

Forge, 62

Jésus, mon Amour, je peux à nouveau t’offenser, et rien que d’y penser… “Tuus sum ego..., salvum me fac! — je suis à toi : sauve-moi !

Forge, 196

Pense que Dieu est ton Père, qu’il est l’Auteur de Tout bien , qu’il est toute la bonté.—Ceci dit, toi et moi, agissons-nous vraiment en Fils de Dieu? San Josémaria

Dieu t’attend ! —Aussi, là où tu es, tu dois t’engager à l’imiter, à t’unir à Lui, avec joie, avec amour, avec entrain, même si tu te trouvais dans une circonstance ou dans une situation permanente contrariante.

Dieu t’attend et a besoin de ta fidélité!

Forge 51

Quand on tient beaucoup à quelqu’un, on aime savoir tout ce qui le concerne ; médite-le donc : as-tu soif de connaître le Christ ? Alors, cette aune est bien la mesure de ton amour.

Forge, 37.

Jésus, s’il y a en moi quelque chose qui te déplaît, dis-le moi, et nous l’arracherons. Forge, 108

Un cadeau, l’Amour

Meus es tu —tu es à moi, te fait savoir le Seigneur. — C’est bien Dieu qui, de toute sa beauté, de toute sa sagesse, de toute sa grandeur et de toute sa bonté, te dit que tu es à lui ! Et toi, tu ne sais pas y répondre !

Forge, 123

Seigneur, je te demande un cadeau, l’Amour. Un Amour qui me purifie. Et encore un autre cadeau: que je me connaisse personnellement pour me remplir d’humilité. Forge, 185

Remplis-toi de confiance en Dieu et cultive chaque jour plus profondément, un grand désir de ne jamais le fuir. Forge, 214

Jésus, que t’ai-je donc fait pour que tu m’aimes ainsi? T’offenser… et t’aimer. T’aimer, ma vie ne ne sera désormais plus que ça.

Forge, 202

Dis au Seigneur avec toute la sincérité de ton âme: en dépit de toutes mes misères, je suis fou d’Amour. Je suis ivre d’Amour!

Forge, 205

C’est Toi que je désire

Si jamais tu as chuté, ou si le poids de tes misères t’accable, répète avec une espérance sûre: Vois, Seigneur, je suis malade. Seigneur, Toi, qui par amour, est mort sur la Croix pour moi, viens me guérir. Aie confiance, j’insiste : persévère à frapper à la porte de son Cœur très aimant. Il te rendra la santé comme aux lépreux de l’Évangile.

Forge, 213

ô Mon Dieu: quand est-ce que je vais t’aimer pour Toi-même? Ceci dit, Seigneur, souhaiter la récompense qui perdure c’est te désirer Toi-même, qui Te livres en récompense.

Forge, 1030

Tu jouis d’une joie intérieure et d’une paix que tu ne changerais pour rien. Dieu est là : il n’y a rien de mieux à faire que lui raconter nos peines pour qu’elles n’en soient plus. Forge, 54

Un fils de Dieu n’a peur ni de la vie ni de la mort puisque le fondement de sa vie spirituelle est le sens de la filiation divine. Pense : Dieu est mon Père, il est l’auteur de tout bien, il est toute la bonté. — Ceci dit, toi et moi agissons-nous vraiment en fils de Dieu ?

Forge, 987

Marie, ta Mère, te conduira vers l’Amour de Jésus. Et là, tu auras gaudio et pace, la joie et la paix, toujours « porté » —puisque tout seul tu chuterais et te vautrerais dans la boue—, chemin faisant, pour croire, pour aimer et pour souffrir.

Forge, 677.