Décennaire à l’Esprit Saint

Le décennaire est une ancienne coutume chrétienne avec laquelle l’Église encourage ses fidèles à se préparer de leur mieux à la venue du Saint-Esprit à la Pentecôte, sept semaines après la Résurrection de Jésus-Christ.

Pour parler avec Dieu

Jacob de Wit, "Sainte Famille et Trinité »

Le décennaire est une ancienne coutume chrétienne avec laquelle l’Église encourage ses fidèles à se préparer de leur mieux à la venue du Saint-Esprit à la Pentecôte, sept semaines après la Résurrection de Jésus-Christ.

Voici, en pdf et en epub, quelques prières à l’Esprit Saint pour mieux se préparer la Pentecôte.

On s’y prépare dix jours avant cette fête, à partir du jour où le Christ monta aux Cieux. En effet, ce fut à l’Ascension que Jésus promit à ses disciples qu’il leur enverrait le Paraclet.

Le fondateur de l’Opus Dei a décrit ce moment de l’histoire de l’Église en ces termes : « Pensons maintenant aux journées qui suivirent l’Ascension, dans l’attente de la Pentecôte. Les disciples remplis de foi par le triomphe du Christ ressuscité et d’un ardent désir de l’Esprit Saint, veulent se sentir unis, et nous les trouvons cum Maria Matre Iesu, avec Marie, la Mère de Jésus. La prière des disciples accompagne celle de Marie, car c’était la prière d’une famille unie » (Quand le christ passe, n. 141 ).

« C’est bien parce que la Troisième Personne de la Trinité est celle que l’on invoque le moins que notre Père lui était spécialement dévoué. Je n’hésite pas à dire que, dans sa prédication, le Père fut un grand héraut de la Troisième Personne de la Très Sainte Trinité », confirme mgr del Portillo.

Saint Josémaria se servait de bouts de papier pour marquer les pages de son brévaire. Il avait par la suite raconté que « voyant ces bouts de papier blanc, il a commencé à écrire dessus : Ure igne Sancti Spiritus ! : Brûle du feu de l’Esprit Saint ! »

“Il m’a très souvent dit , poursuit don Alvaro del Portillo, que, depuis 1926 ou 1927, il avait intensément vécu la dévotion à la Troisième Personne de la Très Sainte Trinité. Il suivait tous les ans le décennaire à l’Esprit Saint en se servant du livre de Francisca Javiera del Valle. Ce fut en avril 1934 qu’il composa une prière au Paraclet et que, manuscrite, il la remit à Ricardo Fernandez Vallespin, alors directeur de la première Résidence d’étudiants de l’Opus Dei ».