Visite à l’Hôpital Jamot de Yaoundé

Dans le cadre des activités du 90ème anniversaire de la Fondation de l’Opus Dei, jeudi 26 avril dernier, un groupe de Coopératrices et amies du Centre Val d’Or a effectué une visite aux malades de l’Hôpital Jamot de Yaoundé.

Cameroun

Cette visite avait par but de transmettre aux personnes souffrantes, affaiblies par la maladie et démunies, un peu de joie et d'espoir. Une des participantes nous fait le récit:

Il est exactement 15h quand nous franchissons le portail de l’hôpital Jamot. Nous sommes accueillies par l'infirmier major et deux assistantes sociales qui, après les civilités d’usage, nous donnent quelques indications pour le bon déroulement de la visite, à savoir : ne pas trop s'approcher des malades et interdiction absolue de les prendre en photo. Une prière nous permet de confier cette visite, au cours de laquelle nous pensons aux mots de saint Josemaria:pour une âme qui aime, les enfants, les malades, c'est Lui(Chemin, n. 419).

Au préalable, nous avons fait une levée de fonds, permettant d’acheter les provisions conseillées par les responsables de l’hôpital et réparties en paquets individuels pour une distribution équitable et rapide. Chaque paquet contient : spaghettis, riz, lait, sucre, sel, sardines, pain, bouillie, savon, eau de javel, huile et papier hygiénique ; le pétrole est distribué à part ainsi que les draps et serviettes selon que la nécessité se fait sentir.

La visite proprement dite et la distribution des paquets ont été faites dans une dizaine de pavillons:

Service de Psychiatrie A et B ; service de Pneumologie A et B ; pavillon VILMIN ; bâtiment central 2 ; pavillon LAENEC ; pavillon latéral mixte 1 et 2 ; pavillon ADAMA et pavillon Suzanne.

Avec 150 paquets environ, nous avons pu venir en aide à un grand nombre de patients et leurs familles.

D’autre part, les responsables de l’hôpital nous avaient annoncé le besoin de couvrir des factures impayées ainsi que des ordonnances pour des examens et des médicaments en attente. Grâce aux contributions des unes et des autres, sans oublier de nombreux amis qui n’étaient pas présents mais qui ont voulu seconder cette initiative, nous avons pu subvenir aux besoins les plus urgents.

La visite s'est terminée vers 17h30 sous les regards émus des malades et garde malades acclamant et chantant des louanges au Seigneur, visiblement heureux. Un jeune homme malade de commenter : le Seigneur est passé nous voir aujourd’hui…

La prière à Saint Josémaria et des versets de la Bible ont été donnés aux malades et à tous ceux qui le souhaitaient, pour garder la flamme vive et savoir que la guérison vient de Dieu.

Nous aussi, nous repartons émues et très contentes, et nous rendons grâces à Dieu qui nous a donné cette occasion de faire quelque chose pour ces malades, ce qui veut dire, pour Lui.