Mes souvenirs d’Alvaro del Portillo

Alvaro del Portillo, premier successeur de saint Josémaria à la tête de l’Opus Dei, fait l’objet d’une biographie signée par Salvador Bernal.

Témoignages
Opus Dei - Mes souvenirs d’Alvaro del Portillo

Comment mieux connaître celui qui succéda au fondateur de l’Opus Dei ?

Salvador Bernal, qui fut le premier à écrire une vie de saint Josémaria : « Portrait du fondateur de l’Opus Dei », vient de publier aux éditions des Oliviers « Mes souvenirs d’Alvaro del Portillo ». Collaborateur assidu et fidèle de saint Josémaria, Mgr del Portillo devint, en 1982, le premier prélat de la Prélature de la Sainte Croix et Opus Dei. Ordonné évêque par Jean-Paul II, il est mort en odeur de sainteté au retour d’un pèlerinage en Terre Sainte le 23 mars 1994. La veille, il avait célébré sa dernière messe au Cénacle, à Jérusalem.

Cette biographie a été écrite à partir des expériences personnelles de l’auteur, qui a eu la chance de côtoyer régulièrement don Alvaro. On y retrouve des chapitres décisifs de l’histoire récente de l’Opus Dei.

L’auteur écrit dans sa présentation : « Le matin du 23 mars 1994, j'appris la nouvelle du décès à Rome de mgr Alvaro del Portillo, Prélat de l’Opus Dei. J’avais passé de nombreuses heures à ses côtés depuis 1976 jusqu’à tout récemment avant son décès. Un soir de 1985, je notai: Un jour de plus, très ordinaire en tout, avec ce ton serein – rempli de prière et de travail – qu’on vit toujours aux côtés de don Alvaro. (…) Je me rappellerai toujours la paix et la sérénité qu’il vivait et répandait; il manifestait indiscutablement son union à Dieu. »L’auteur explique que sa démarche, dans cet ouvrage, a été de mettre en évidence « le fait que don Alvaro fut un homme de paix, fidèle – même au milieu des plus graves difficultés –, doté d'une personnalité affable et ferme, loyale et patiente (…) pleine d’exigence envers lui-même et pleine de compréhension envers les autres. Ces traits mettent en évidence le portrait aimable d’un pasteur exemplaire au service de l’Église. »

Don Alvaro laissa un souvenir mémorable à tous ceux qui eurent l’occasion de le rencontrer. Tous ont été impressionnés par sa sérénité, sa capacité de travail, son humilité, son humour. Mais Salvador Bernal rappelle qu’il fut avant tout un « pasteur exemplaire au service de l’Église ». Ainsi, lors de la séance d’ouverture de la Cause de canonisation de Mgr del Portillo, le cardinal Camilo Ruini, vicaire du Saint-Père pour le diocèse de Rome a souligné que « les services que don Alvaro a toujours rendus, par ses œuvres, à l’Église de Rome, la promptitude et l’action efficace dont il fit preuve pour soutenir les initiatives pastorales du Saint-Père en faveur de son diocèse, étaient une expression de l’amour de l’Église qu’il avait appris à l’école de saint Josémaria ».

« Mes souvenirs d’Alvaro del Portillo » est distribué en France par les éditions Le Laurier, [email protected] et au Canada par les éditions des Oliviers.