La publication a décuplé

Claude Wilson, éditeur, coopère activement par la publication d’ouvrages de Droit Canonique et par des activités de financement de la fondation des Amis de l’Université de la Sainte-Croix.

Témoignages

Mon premier contact avec l’Opus Dei a été de nature professionnelle, lorsque j’ai publié un livre de droit d’un professeur de l’Opus Dei. Il m’a proposé plus tard la publication de l’édition française et anglaise du Code de Droit Canonique annoté par des professeurs de l’Université de Navarre. Je lui ai fait confiance. Jusqu’alors, je ne publiais que des livres de droit. Cette aventure a été très profitable.

Nous sommes devenus de très bons amis et cette première publication est allée crescendo avec une collection d’ouvrages de Droit Canonique en français et en anglais. De fil en aiguille, j’ai mieux connu l’Opus Dei, ma maison d’édition est devenue internationale et les ouvrages canoniques figurent parmi mes best sellers.

Fondamentalement, c’est le sérieux de la formation qui m’a attiré.

Fondamentalement, c’est le sérieux de la formation qui m’a attiré. Au départ j’avais participé à des réunions familiales, un pique-nique où j’ai rencontré des familles heureuses et très différentes les unes des autres. J’apprécie beaucoup d’ailleurs le respect des différences qu’on trouve dans l’Œuvre. Par la suite, j’ai voulu bien me documenter et mieux connaître l’Opus Dei pour contrer des erreurs qui circulaient et pour la défendre.

Ma collaboration ? Je prie pour l’Opus Dei et je publie

Ma collaboration ? Je prie pour l’Opus Dei et je publie (le monde l’édition étant mon travail quotidien). Répandre les ouvrages de droit canonique constitue pour moi un moyen de rendre service à l’Église. C’est du moins le feed-back que j’en ai de la part des autorités ecclésiastiques lorsqu’ils les reçoivent. La collection présente entre autres des professeurs de l’Université Navarre et de la Sainte-Croix, ainsi que des actes de colloques qui s’y célèbrent.

J’ai également coédité la version française d’une importante biographie de saint Josémaria et d’autres ouvrages de nature spirituelle ou en rapport avec l’évangélisation.

Par ailleurs, je participe à des activités de financement de bourses d’étudiants de la fondation des Amis de l’Université de la Sainte-Croix.

La formation nous permet d’approfondir des documents du Magistère, de défendre l’Église et de répandre autour de nous l’enseignement du Christ.
Pour moi, être coopérateur, c’est aussi avoir la chance de compter sur un appui constant pour mieux vivre en chrétien responsable. Les réunions de formation me permettent d’améliorer et d’approfondir ma vie chrétienne et sont à la fois une magnifique source d’approfondissement du Magistère de l’Église, ce qui facilite ma collaboration au niveau professionnel et au niveau des activités paroissiales où je m’implique.

Ce que nous recevons nous permet d’approfondir des documents du Magistère, de défendre l’Église en connaissance de cause et de répandre autour de nous l’enseignement du Christ.